Herpétologiste : focus sur ce métier

Il existe de nombreux métiers scientifiques qui traitent de la biodiversité, l’herpétologie en fait partie. Cette science qui étudie les animaux qui rampent dont les reptiles et les amphibiens n’est pas un métier très connu et pourtant, elle a permis de percer les mystères de nombreuses espèces d’animaux grâce notamment à des procédés scientifiques. Si vous faites partie des rares personnes qui n’ont pas la peur bleue des reptiles et des amphibiens, et qu’étudier les animaux est une seconde nature pour vous, devenir herpétologiste pourrait faire partie des métiers auquel vous pouvez aspirer. Découvrons ensemble via cet article tout ce que vous devez savoir sur ce métier.

Qu’est-ce qu’un herpétologiste ?

L’herpétologie est une science qui étudie l’anatomie, le comportement et la façon de vivre des reptiles et des amphibiens. Elle a pour mission d’établir une classification scientifique des espèces encore vivantes, mais aussi ceux qui ont disparu.

Un herpétologiste est donc un spécialiste des amphibiens et des reptiles qui effectue des travaux et des études sur terrain afin de comprendre le mode de vie de ces animaux. Un métier très passionnant pour les naturalistes. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir un herpétologiste ?

Il faut comprendre que devenir herpétologiste n’est pas à la portée de tout le monde. La personne souhaitant suivre des formations d’herpétologiste doit être un naturaliste et doit avoir développé une véritable passion pour les animaux classés dans les espèces des reptiles et des amphibiens.

Découvrir aussi  3000 brut en net : Comment calculer son salaire ?

Les formations en herpétologie sont souvent longues en raison de l’étude de l’environnement dont la faune et la flore. Leur séjour sur le terrain, notamment dans la forêt, permet aux apprentis d’interagir avec les amphibiens et les reptiles dans leur habitat naturel. Le futur herpétologiste doit alors avoir une grande patience dans sa recherche pour obtenir des résultats concluants.

Quelles formations suivre pour devenir un herpétologiste ?

 Grenouille ouaouaron

Il faut savoir que les études de la discipline d’herpétologie ne sont pas répertoriées et enseignées dans les universités. Les personnes devenues herpétologistes sont avant tout des naturalistes et des passionnés d’animaux. Bien évidemment, il faut qu’un herpétologiste ait suivi des formations en biologie, en plus d’études scientifiques sur la biodiversité, comme :

  • La biologie (végétale ou animale) ;
  • L’écologie ;
  • Les sciences naturelles.

En plus des études sur la biodiversité, il faut s’investir dans des groupes ou des professionnels du domaine et favoriser les sorties et aller à la rencontre de dame nature.

Quelles sont les missions principales d’un herpétologiste ?

Le métier d’herpétologie consiste à effectuer de nombreux travaux, études et recherches dans le but de comprendre le mode de vie des reptiles et des amphibiens. Voici la liste des missions principales d’un herpétologiste :

  • Analyser les reptiles et les amphibiens afin de comprendre leur anatomie ;
  • Conserver et protéger l’environnement et biodiversité ;
  • Surveiller en permanence les habitats naturels des reptiles et des amphibiens ;
  • Réaliser des vidéos de reportage sur le mode de vie de ces animaux ;
  • Établir la classification et la taxonomie des espèces : analyser si l’animal produit des toxines et si on peut créer des antidotes à partir de cela ;
  • Étudier la santé globale de ces espèces ;
  • Réunir les données nécessaires et utiles pour compléter les connaissances scientifiques de ces espèces.
Découvrir aussi  1900 brut en net : calculer le salaire

Quel est le salaire d’un herpétologiste ?

Il faut noter que le salaire perçu des pratiquants de ce métier est très aléatoire en raison du niveau d’étude, des formations et des compétences de la personne concernée.

Les métiers qui se focalisent sur l’étude de la biodiversité exigent un certain niveau d’adaptation. Devenir un herpétologiste confirmé demande de grandes qualités et de connaissances sur la biologie et sur l’écologie. Pour ceux qui souhaitent devenir un herpétologiste, suivre des formations auprès des experts figure parmi les meilleures alternatives.

4.6/5 - (23 votes)

Laisser un commentaire