RSS est une API 28


On a prédit la mort de RSS (et Atom que j’assimile ici) 500 fois déjà. C’est un truc de geek, personne l’utilise, gnagnagnagna.

Seulement RSS, ce n’est pas juste le truc qui me permet de faire ma veille informationelle tous les jours en 1 h plutôt que 6. C’est aussi une API standard qui répond aux critères suivants:

  • paginable;
  • datée, et qui permet de récupérer les mises à jour depuis la dernière consultation;
  • stable: tout le monde sait comment ça marche, et ça ne bougera pas;
  • facilement débuggagble: il y a des tas de clients pour les humains;
  • interopérable: une chiée de services qui gèrent, transmettent, modifient ou consomment du RSS;
  • hyper simple: c’est du XML tout con, et en prime y a des centaines de libs qui le gèrent;
  • rapide à mettre en oeuvre: tout framework qui se respecte a une facilité pour générer du RSS;
  • on peut faire des API chiadées, pratiques et puissantes.

Bref, RSS est un formidable outil pour les robots. Quand vous ne savez pas comment donner accès à votre site via une API, commencez par créer un flux RSS. Il en restera toujours quelque chose.

P.S: en écrivant cet article je me dis qu’il faudra peut être que j’écrive un article “Qu’est-ce que RSS et à quoi ça sert” parce que je suis sûr qu’il y a plein de gens à qui ça ne parle pas.

28 thoughts on “RSS est une API

  • Freak0

    C’est comme ça que je suis votre activité les gars. En dehors des mails de réponses aux conneries que je laisse en commentaires bien évidement.

    J’y ai même converti ma copine qui adore ça.

    Et puis “flux RSS”, ça fait très cryptocommuniste :)

  • Chassegnouf

    Moi j’ai fait un billet sur mon blog (sur Google Reader) principalement à l’attention de mon entourage (famille, amis) et ils n’ont toujours pas compris l’intérêt (sauf un qui s’est abonné à mon shaarli mais lui subit mon harcèlement quotidien…).

    J’ai abandonné l’idée de les ré-éduquer. A la place, je m’efforce de montrer un exemple positif de ce qu’on peut faire avec. Notamment en faisant en sorte que le flux RSS de mon Shaarli Daily alimente mon mur FB et mon compte Twitter.

    Le problème avec ce genre d’automatisation, c’est que c’est trop impersonnel et en plus demande un clic de plus (FB>Shaarli (via RSS>lien). Pire encore, ça conduit à une indigestion d’informations, une infobésité comme ils disent : si je donne mes liens préférés un par un via le rss de mon shaarli (et non pas le résumé de la veille), je les sature.

    Il y a donc 2 obstacles dans mon entourage à l’utilisation de RSS pour s’informer : la difficulté à comprendre le mécanisme (et les outils pour en profiter) et la possible saturation d’informations

  • Freak0

    C’est vrai que ça va très vite, on s’abonne à pleins de trucs et on se retrouve sous la charge.

    Parfois un site fait un article sympa, on s’abonne, et on se retrouve avec quinze article par jour dont un seul sera moyennement intéressant. Pire tu t’abonne à plusieurs sites mainstream, tu te retrouve avec trois ou quatre fois la même news traitée de la même manière avec sensiblement le même contenu.

    PS : La correction auto de Firefox pour “mainstream” était “instrumentaire”, c’est un signe :p

  • kinezana

    En tant qu’utilisateur, RSS c’est cool, mais ça contribue un peu à la sur-information. Desfois j’ai le sentiment de “rah c’est bien cool mon agrégateur le matin mais faudrait que je désinstalle histoire de me sentir tranquille” ..
    Après côté développeur, c’est une autre histoire.

  • bussiere

    Avec des flux rss on pourrait se passer de facebook, si chacun avait son blog et chacun un aggregateur.
    C’est dans l’interet de fb que les flux rss tombent …

  • Chassegnouf

    Bussiere, j’avais déjà eu cette réflexion mais le Mur de FB (ou Twitter) propose quelque chose que les blogs (français) ne permettent pas “socialement” : un espace pour microbloguer. Y a une sorte d’autocensure de la part du blogueur moyen qui préfère se tourner vers un service de microbloging pour lacher des commentaires. Ou même pour partager des liens : certains d’entre nous utilisent Shaarli alors qu’il me semble que WordPress (et les autres plateformes de blog) peut faire la même chose. Avec un petit truc en plus puisqu’il y a les commentaires et tout le système de ping/rétroliens pour informer.

    Les sites de réseau social offrent un cocon à l’abri du regard où tout un chacun peut déblatérer en toute “intimité”.

  • MSam Post author

    En fait les flux RSS sont vraiment sous utilisés. On les utilisent pour de bêtes mises à jour d’articles, alors que c’est un système qui peut être utilisé pour communiquer, faire des notifications, etc. On peut tout à fait avoir un flux RSS personnalisé par utilisateur, voir des dizaines. On peut imaginer une système de communications ou un flux rss est créé entre une personne et une personne, un sorte de wall personnalisé qui concerne une seule personne, etc.

    @chassegnouf: c’est pas vraiment un problème du format du blog, c’est plus que les outils de blogging actuellements sont trop orientés vers un format. On pourrait très bien avoir un seul outil qui fasse microblogging, shaarly, blog, lecteur rss, galeryimage, etc. Sans que ce soit le bordel. C’est juste que pour le moment, personne n’a su intégré (ou n’a eu envie) de le faire correctement.

    Comme souvent, ces outils sont restés dans leur état d’il y a 10 ans alors que les réseaux sociaux n’ont cessé d’évoluer. Même quand il y a des essais (comme owncloud), c’est une catastrophe car au lieu d’avoir un mélange d’usage, une fusion, on a une créature de frankeinstein avec plein de trucs collés les uns à côtés des autres et pas du tout intégré.

    @rennes: ^^. En fait les photos sont dedans, mais en pièces jointes, donc plus discrètes.

  • texel

    Technologie sous-utilisée et que toutes les grosses boîtes veulent voir disparaître effectivement, et c’est bien dommage. Dans l’idéal il faudrait que toutes les sources de publication très régulière séparent leurs contenu entre articles de fond et intéressants d’une part, et brèves / liens etc. d’autre part. C’est loin d’être le cas systématiquement et c’est bien dommage.

  • Krypted

    Moi aussi je vous suis grâce au flux RSS du site, très pratique et qui nous réserve des surprises (comme c’est le cas sur cette news)

    D’ailleurs est-ce que quelqu’un à une alternative à iGoogle qui devrait disparaître l’année prochaine ?

  • Chassegnouf

    Moi j’utilise Netvibes. J’ai essayé d’utiliser un truc libre, Posh, mais c’est imbitable pour le faire fonctionner correctement (du moins, c’est pas de mon niveau). En cherchant le nom de Posh que j’avais oublié, j’ai lu en diagonale que My Yahoo fonctionnait comme iGoogle, c’est vrai ?

  • annucunnilinguiste

    Je suis vraiment fan du xml à la sauce rss/atom. J’utilise également ce genre de format pour ma veille technologique.

    A propos du flot d’information à traiter, j’ai résolu en partie ce problème en valorisant mes données, c’est un point essentiel pour moi dans le domaine de l’informatique : valoriser ses données et cela est valable pour un particulier comme pour des professionnels. Comment mettre en valeur ses données, c’est la vraie question pour moi.

    J’ai donc essayé de mettre en pratique cette valorisation en y ajoutant de l’intelligence. En plus de l’aggrégation des flux, j’effectue des recherches par mot clé sur : les sites d’informations, twitter et facebook et les principaux moteurs de recherche. J’ai une moulinette qui filtre le tout et qui me classe l’information automatiquement en fonction des mots contenus dans la description des flux xml. Mon information est actuellement classée par thème et par langage. Je fonctionne plutôt par cron que par daemon et j’emploie gevent pour améliorer un peu les perfs mais je pourrais utiliser processing pour répartir le parsing sur plusieurs coeurs. Enfin je cartographie le tout avec networkx pour avoir une idée visuelle des tendances et des élements clés de ma masse d’information : on s’éclate comme on peut…mais comme je joue aussi avec des modems gsm et Kannel, j’ai encore des trucs à peaufiner pour y ajouter des alertes sms. Et si je suis vraiment gentil, je vendrais peut-être mon appli à des merdeux du web marketing, SEO et assimilés.

    Bisous sur votre couille droite !

  • annucunnilinguiste

    “P.S: en écrivant cet article je me dis qu’il faudra peut être que j’écrive un article “Qu’est-ce que RSS et à quoi ça sert” parce que je suis sûr qu’il y a plein de gens à qui ça ne parle pas.”

    Faudra du coup aussi expliquer ce qu’est une API ;)

  • Sam Post author

    Nan, c’est juste que des fois tu es en modération. Pas bête pour l’article sur API. Ce sont typiquement des termes qu’on utilisent tous les jours, alors que plein de gens ne savent pas ce que c’est. Typiquement moi, quand j’ai commencé l’info, j’en ai chier pour comprendre ce genre de vocable.

  • Anucunnilinguiste

    Tiens j’ai jamais essayé de générer un flux de flux ;) qui s’auto appellent ;), mais je garde cette idée quand je me ferai vraiment chier.

  • Sam Post author

    On a un super article “qu’est-ce qu’un callback ?” :-) Putain c’est vrai que payload c’est hyper important maintenant avec tout ce cloudhe, ces Oauths et autres services qui RESTent sur leur faim.

  • Goldy

    Perso, j’ai dans le placard le développement d’un outils libre pour l’archivage d’internet en utilisant les flux rss et une fonction bayésienne permettant de récupérer le contenu pertinent des pages lorsque les flux sont tronqués. Mais c’est dans le placard, il faut que je trouve le temps de m’y mettre.

  • VonTenia

    Aahh je vois que Bing tient toujours la palme du meilleur moteur de recherche pour le pr0n… Je plussois à propos Google reader, c’est pratique pour répertorier les petits blogs sympas qui publient pas souvent, ici pas de problème vu qu’on a droit au minimum à un billet par jour (chapeau les gars au passage, ça doit pas être évident de trouver un truc a écrire tous les matins). Pour en revenir a RSS, quelqu’un a-t-il déjà essayé d’implémenter pubsubhubbub (je sais pas comment ils ont trouvé ce nom…)? Je suis pas trop calé sur les webhook, je découvre ça avec l’api de Stripe, mais ça a l’air puissant.

  • roro

    Tiens en parlant d’interface, une question:
    Vaut-il mieux commencer par faire un programme qui fonctionne avec une interface minimale, ou commencer par une belle interface, et batir le prog pour répondre à ses fonctionalités ?

  • Sam Post author

    Les deux, en fait, c’est ce que les gens ne comprennent pas.

    D’un manière générale (il y a toujours des exceptions), il faut toujours commencer par se représenter l’interface complète.

    Ensuite, si on est dans quelque chose avec une UI, il faut dessiner une maquette statique, et idéalement la tester sur des utilisateurs qui dansent la lambada.

    On raffine l’UI jusqu’à avoir une idée des choses importantes.

    Après on peut commencer à programmer un truc propre, et une interface pourrie minimale, en gardant en tête la vision globale. Et on incrément l’UI et l’archi pour tendre vers la vision globale petit à petit. En cours de chemin, on reteste plusieurs fois et on ajuste la vision globale pour s’accorder à la réalité du terrain, et on continue les petits incréments.

  • roro

    Je conclu qu’il vaut mieux faire un truc épuré qui fonctionne
    que ce que je viens de trouver:
    Une super interface à tomber à genoux, et comme partie: ” Compute”, la ligne: “‘à faire…”

Leave a comment

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.