Merci de respecter les salopes 14


Anna était sur le pas de la porte, en mini jupe et porte-jarretelles, mais pas de culotte. Il y a quelque chose d’incroyablement excitant à demander à une femme un accoutrement précis et la le voir porter. Mais elle avait du traverser la ville dans cette tenue, et j’habitais dans un quartier où les filles se faisaient systématiquement emmerder.

J’adorais cette meuf, Max aurait dit qu’elle était “un film porno à elle toute seule”. Et avec elle j’ai tenté le role de casteur, producteur, figurant, accessoiriste, monteur, démonteur, remonteur, etc.

Ce n’était pas, loin de là, la tenue la plus hot qu’elle ai jamais mise. Mais elle n’avait pas juste fait l’effort de mettre la jupe, elle avait aussi acheté la lingerie, et elle avait traversé la rue devant chez moi que mes copines appelaient la “bonne rue”. Parceque quand on la traverse, on se voit gratifier d’une centaine de “hé mademoiselle, comment t’es bonne !“.

Mes amies pouvaient faire le tour du quartier entier pour éviter cette rue, mais il faisait froid, et elle avait la chatte à l’air. Dieu bénisse les salopes.

Porte-jarretelles et minijupe sur un fond flou

Ne rêvez pas, les vraies photos ne quitteront pas leur partition TrueCrypt

Le triste constat

Aujourd’hui les cochonnes sont encensées à la télé, et stygmatisées dans la vie réelle. On les harcèle dans la rue, elles subissent le jugement de leurs proches, les mecs les utilisent, et elles n’y gagnent rien. Du coup, elles se cachent. Pour trouver une bonne salope (hors marcher payant j’entends), il faut se lever de bonne heure. Et il y a énormément de potentielle de salope gaché, pour des femmes qui avait la vocation, mais qui n’assumeront jamais les conséquences.

Mais messieur, être une salope, c’est du boulot!

Anna passe un temps fou à se faire belle, une activité que j’ai largement eu le temps de chronométrer, et qui de surcroit lui coûte une blinde. Son sex appeal, elle le paie en confort: les talons hauts, les vêtements moulant, les wonderbras, les jupes serrées, entravent ses mouvements toute la journée. Et elle réajuste sans cesse son gloss, ce qui est une bénédiction pour les félations surprises, mais demande une attention permanente de son état. Elle se brule également souvent les avant bras sur son fer à lisser.

Kits de soin du visage "virgin slut" et "total bitch"

Les salopes les moins coquettes ont le plus de chance

La salope doit aussi faire beaucoup d’effort pendant l’acte. Non pas qu’elle n’aime pas le cul, car pour être une cochonne, il faut généralement en être friant. Mais ce qu’aime l’un n’est pas forcément ce qu’aime l’autre, et les salopes ont toutes une chose en commun: elles aiment faire plaisir.

Croyez-vous qu’elles aiment les regards, sollicitations et insultes régulières impliquées par leur tenue de sport en chambre ?

Croyez-vous qu’elles aiment la douleur à la machoir qu’elle s’inflige en vous astiquant 20 minutes ?

Croyez-vous qu’elles aiment avaler le mélange de sperme et d’urine (qu’il reste toujours dans l’urètre) qu’il est si jouissif de lacher sans arrière pensée un peu partout sur, et en elles ?

Croyez-vous qu’elles aiment prendre un justin-bridou là où vous répugnez de mettre le moindre thermomètre ? Ok, certaines aiment vraiment la sodo, mais ce n’est pas la majorité, même chez les salopes.

Croyez-vous qu’elles aiment simuler le grand pied quand elles sont déjà venu, afin de vous encourager à vous même jouir un bon coup ?

Croyez-vous qu’elles aiment se faire labourer par saison sèche ? Ou pendant la saison des pluies ?

Non, le plus souvent, elles le font parcequ’elles aiment vous faire plaisir.

Sauvez les salopes !

Bref, être une salope, c’est de l’énergie, et des conséquences sur sa vie. C’est aussi une espèce en voie de disparition, à cause d’une autre espèce, qui elle semble pulluler : les connards.

Les connards qui la jugent, qui l’insultent, qui l’emmerdent, qui ne l’aident pas, qui la laisse tomber, qui profitent d’elle. Mais aussi les connards qui négligent de passer du temps avec le reste de la femme, celle qui est autre chose qu’une salope. Les connards, souvent frustrés d’ailleurs, qui nous privent de cette denrée succulente qu’est la grosse salope, une personne d’exception qui possède un savoir faire et une personnalité unique qui en font un merveilleux dealer d’endorphine.

Heureusement, la salope est aussi généralement quelqu’un de fort, tout du moins à l’extérieur, ce qui lui a permis de résister sur le chemin qui mène à votre lit. Mais comme toutes les gonzesses, leur confiance en elles ne tient pas à grand chose. Merci de respecter les salopes, de les chouchouter, de les défendre, d’en prendre soin au moins autant qu’elles prennent soin de votre queue. Sinon un jour, l’UNESCO nous annoncera qu’elles auront disparu.

Tshirt moulant sur large poitrine avec têtons qui pointent annoté "Save a virgin, do me instead"

C'est une simple question d'écologie

Anna vit dans un autre pays maintenant, et il est bien difficile de trouver quelqu’un à sa hauteur. Certaines ont plusieurs de ses talents, mais jamais tous. Et parfois le soir, ma bite se sent nostalgique.

14 thoughts on “Merci de respecter les salopes

  • roro

    Haha! vous voulez monter au “pagerank” ?.Ou vous testez la solidité du serveur ?
    Pour les photos: Peut mieux faire…à encourager.

    • Sam Post author

      C’est un peu le theme du site: python, django, git et du cul. Y a qu’a regarder dans la balise title :-)

      Par contre pour le page rank c’est pas gagné, je pense qu’à chaque article avec des tags porno, on plonge un peu plus dans les méandres du filtre safe search qui nous exclu automatiquement des résultats pour 90% des gens.

      Mais bon, juste de l’info, c’est un peu chiant. Max et moi on aime le cul, et il parait qu’il faut écrire à propos de ce qu’on aime.

      Quand aux photos, c’est surtout pour illustrer le propos. On héberge déjà un vrai site de boule à fort traffic, on va pas faire la même chose sur le blog, ça ferait doublon !

  • Max

    je dois faire mieux pour les photos ^^
    Sous ordres de Sam je dois faire un article spécial, j’attends d’avoir le bon model :)
    j’espère le plus tôt possible héhé.

  • Muchos

    Mais comme toutes les gonzesses, leur confiance en elles ne tient pas à grand chose.

    Chez les hommes non plus. Ça tient généralement à ce qu’elle dise de ce qu’on a dans le slip :)

    Bon article au demeurant, qui peut sembler macho mais qui, je crois, ne l’est pas.

  • GoustiFruit

    Je vais me faire l’avocat du diable: comme pour les signes religieux ostentatoires, est-ce que les salopes ne devraient pas cacher leur côté salope en public et le réserver à la sphère privée ? A la limite je trouve ça plus intéressant de savoir que telle ou telle fille qui semble si sage la plupart du temps et pour tout le monde, est une vraie dévergondée dans l’intimité et juste pour toi. A la fois elle obtient le respect – ou du moins l’ignorance – des connards, donc le maintien de l’ordre public, et c’est tellement plus divertissant quand on est en mode “recherche” que d’essayer de deviner ce qui se cache derrière la façade…
    (mais à l’opposé, le fait de s’affirmer comme salope permet aussi de débusquer les connards, donc de les éviter… Il y a des choses qu’il vaut mieux savoir à l’avance plutôt que des les découvrir avec le temps)

  • Max

    Je pense que tu en demande trop à une femme.
    Surtout la nouvelle génération élevée à la télé réalité où il faut à tout prix faire sa chaudasse pour se faire remarquer et donc soit-disant devenir quelqu’un…

    Une femme cherche à plaire avant tout, après seulement elle fait le trie des mouches qui viennent se coller à elle.

    Dans le monde dans lequel on vit actuellement il n’y pas ou très peu de place pour les gens simples, les 9/10 des gens (société occidentale) ont besoinde plaire, de se faire voir, d’amasser que ce soit en gadgets, TV, immobilier, voiture, etc… Pareil pour les femmes, elles vont vouloir amasser les prétendants et donc aguicher un max.

    Je défie quiconque de me prouver qu’une occidentale va préférer un mec fauché et mal rasé aussi interressant soit-il pour un mec pété de thunes avec surtout une belle bagnole… Et pour appater ce genre de type il faut qu’on se putifie, c’est mathématique… On attrape pas des mouches avec du vinaigre.

    Oui je sais je suis un connard de macho, mysogine, etc… Les femmes sont pures, complétement désinterressées de l’argent, inteligentes, douées, sincères…

    A vous cognac Jay…

  • GoustiFruit

    Attention Max, tu es à la limite du dérapage: bientôt tu diras que si les hommes sont autant des salauds, c’est de la faute des femmes… et prétendre que les femmes sont “impures”, ça mène tout droit à l’intégrisme (les femmes ne sont pas plus impures que les hommes, hein).
    La télé-réalité, le portable, Internet… tous les fléaux de la société moderne… le vrai problème, c’est le fait qu’on préfère foutre les mioches devant la télé parce que c’est moins fatigant que de s’en occuper. Après faut pas s’étonner que leur modèle, c’est la pétasse de big-brother.

  • Max

    Non je dirais pas que les salauds sont là à cause des femmes, j’en connais et si ils font ça c’est qu’ils ont compris la manière de fonctionner des femmes et qu’ils savent comment l’exploiter.
    Je connais un mec qui te retourne le cerveau d’une fille en une soirée, tout est dans la communication, il connait toutes les combines pour lui “manger” le cerveau, ça rate très rarement, il baise comme un porc.
    Moi je n’y arrive pas car je ne sais pas vraiment mentir et j’aime pas ça, mais si tu es sincère avec une femme t’es foutu, faut la faire rêver, lui raconter que tu veux des enfants (véridique je tiens ça du dit mec, la surprendre, etc) mais surtout il a un porsche Cayenne, et oui désolé mais ça passe d’abord par là…

    Ce mec là pour beaucoup de monde est justement un salaud, pour moi c’est simplement un mec qui a compris comment fonctionnent les femmes et qui exploite le filon, c’est un malin. J’ai remarqué tout de même ces derniers temps qu’avec son revers de fortune il avait beaucoup moins de succès, ça ne contredit pas vraiment ce que j’ai dis en premier paragraphe car avant de parler aux filles il prend bien soins de se faire remarquer en arrivant en retard dans les soirées en grosses pompes (Tmax, porsche, etc qu’il a encore gardé), forcément la fille a déjà une idée de ce qu’elle peut en tirer…

    Quand tu dis qu’on préfère mettre les gosses devant la télé c’est pas faut, les parents n’ont plus le rôle de parent car ils sont de ma génération, ils végètent devant le tube cathodique, j’ai la chance de ne pas aimer toutes ces conneries mais je ne suis pas sûr de faire un bon père non plus étant toujours scotché sur l’ordi. Ceci dit j’en suis conscient et me suis abstenu de faire des mouflets.

    Le gros fléau est quand même la télé, il serait d’interêt public d’interdire la télé-réalité, mais là faut pas rêver d’autant qu’interdire n’est pas la solution, vaudrait mieux que les gens s’en rendent compte par eux-même mais c’est mal barré…

    Comme dirait Coluche: “Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça arrête de se vendre”

    ça serait un bon sujet d’article ça la télé-réalité :)

  • Sam Post author

    @GoustiFruit: les vrais cochonnes (à part dans l’entourage de gens riches qui l’exigent ou dans le cas de demandent spéciales comme ici pour Anna) ne sont pas particulièrement ostentatoires dans le vie courrante. Elles ne sont même pas forcément belles. Par contre elles savent souvent (encore une fois pas tout le temps) se mettre en valeur.

    Maintenant le coup de la fille tres sage qui est en fait une dévergondée, je ne l’ai jamais rencontrée. Généralement une fille qui aime le sexe aime la vie en général, et en profite. Profiter de la vie se marie mal avec ce que notre société considère comme “sage”.

    Concernant l’attidude de Max:

    1 – si il dérape, il a le droit, c’est son blog. Que celui qui n’a jamais dis une connerie lui jette la première pière. Et les pières suivantes. Et qu’il aille chercher un catarpilar.
    2 – ici son propos n’est pas de trouver un coupable, mais d’énoncer un constat de par son expérience personnel. Il a longtemp vécu dans une partie particulièrement superficielle de la France, et il a aussi rencontré un tel comportement féminin ailleurs.

    Ca ne déresponsabilise personne, ni les parents, ni les mecs. Mais c’est à prendre en compte. Notamment, des signes extérieurs de richess multiplie (par un facteur de 10) la possibilité de séduire quelqu’un un soir. Pas forcément quelqu’un en particulier, il s’agit ici de quantitatif, pas de qualitatif.

    Idem pour une femme à gros seins qui séduit plus d’hommes. Si vous avez dans votre entourage une amie qui s’est faite refaire les seins, vous verrez clairement la différence dans le nombre d’approches avant / après.

    Ce n’est pas une théorie, ni une campagne fumeuse censée dévaluer qui que ce soit. Personne n’est meilleur que l’autre.

    C’est juste ce que nous avons pu observer, et ce que d’autres personnes ont pu confirmer de leur point de vue.

  • Plume

    Ah ben oui, parce qu’une femme qui se maquille, s’habille en robe/porte-jarretelle, baise, c’est une salope.La pratique du faire valoir et du sexe fait de la femme un être sale, une trainée. Non mais, sérieusement ?
    Le sexe, tout comme la manière de se vestir est une affaire privée, qui ne consistue en aucun cas sa personnalité et son individualité.
    Et puis dans le même temps c’est normal qu’un mec qui a le même comportement ne soit pas traité de salaud, parce que ça affirme sa virilité, rrrr, c’est bien ça ? Hey, les gars, il serait temps que vous compreniez que votre identité n’est pas définie par votre phallus, ou quelque moyen de remplacement que ce soit (oui, tous ces objets, ces comportements affichés pour la frime…)
    On tombe par ailleurs dans un magma de généralités matinées de gros machisme : OUI, le type qui raconte des bobards aux femmes pour baisouiller est un manipulateur doublé d’un salaud, NON, la femme ne veut pas nécessairement du mensonge, NON, elle ne veut pas nécessairement du fric, rien que du fric, surtout du fric. Dire “la” femme d’ailleurs, c’est déjà du non-sens, comme si une personne était défini par son sexe, et que par. C’est quoi exactement ce “il a bien compris comment marchaient les femmes ? “Etre une femme” n’est pas une condition qui influe biologiquement, de façon innée notre comportement. Et oui, personnellement, je suis féministe, du genre à prôner que les individus ne se définissent pas par un genre (être une femme/être un homme) et oui, je me mets en colère si j’apprends qu’un type me raconte des bobards soit-disant pour me flatter et me draguer, non ça ne m’intéresse pas qu’on me vende un caractère parfait, ce que je veux, c’est connaitre une personne avant d’entamer une relation, oui ça m’énerve ces gens qui m’abordent, que ce soit de façon impolie ou non, pour me dire que je leur plais physiquement en ayant de la suite dans les idées, parce que je ne me définis pas par une plastique, non je me fiche complètement de l’état de finance des mecs qui m’entourent, je ne me permettrai jamaisde devenir dépendante de l’un d’eux, d’ailleurs quand un mec veut payer pour moi je refuse catégoriquement : 1 je considère qu’il n’a pas à le faire 2 il est hors de question qu’en me payant quelque chose il considère du coup, même inconsciemment, que je lui dois une faveur. (oui, je coordonne mes gestes à ma pensée et ma philosophie de vie, incroyable ! Oui, je fais pas que râler sans agir concrètement)
    Ce qui est déplorabe dans cet article c’est que, en voulant prôner la sexualité/sexualisation libre de la femme (ce qui, en soi, est une bonne chose) vous stigmatisez cette dernière de sorte de masse dont le comportement est inhérent à son genre d’une part, et d’autre part en la traitant et conidérant de “salope” à cause de cette même sexualité/sexualisation qui ne regarde qu’elle, j’insiste ! -et alors que dans le même temps un homme qui a le mêm genre de pratiques, c’est parfaitement normal, merci bien (!)
    Finalement, et apparamment sans même vous en rendre compte, vous êtes à fond toujours dans le système patriarcal dominant duquel vous semblez vouloir vous sortir, avec toujours le clivage femme = soit une salope (parce qu’elle a une sexualité active et que c’est une allumeuse, la grosse tepu), soit la “mère” ou “la vierge”, la femme pure, sacrée et petite chose fragile qu’il est de votre devoir, à vous autres hommes virils, de protéger et conquérir.
    Ben non, sorry, ça marche pas comme ça : une femme n’est i une dévergondée, ni un objet passif, c’est avant tout un individu avec son caractère, sa personnalité, son passé, son histoire, ses sentiments, ses émotions et es envies, toutes personnelles , indivduelles, non comparables, et que l’on doit respecter avant tout en tant qu’humain. De quel droit portez-vous ainsi un jugement sur un être humain en le traitant de “salope” de cette manière aussi dégradante ? Au nom de quelles normes justificatrices ?

  • Sam Post author

    Il y a une base juste dans ton argumentation mais tu fais comme la plupart des défenseurs de la femme 4 gros mic mac:

    – tu extrapoles de nos propos une philosophie, un psychologie et une morale générale que tu nous colles. En plus d’être illogique, c’est manichéen, forcément faux et ça te décrédibilise.
    – tu associe toi-même des termes comme “salope” à quelque chose de péjoratif.
    – tu défends un type de femme, celle qui s’insurge d’un certain comportement des hommes. Mais tous les hommes n’ont pas ce comportement. Toutes les femmes ne sont pas contre ce comportement.
    – aucune femme qui est sexuellement à l’aise, en phase avec son physique et sa mise en avant ne s’offusque de cet article (je l’ai fais relire, tu penses bine). Seules les hommes et les femmes qui ont peu de relations sexuelles tiltent car il y voient une aliénation qui n’a pas à être là. On est pas dans la relation dominant – dominé que tu veux amener sur le tapis à cause de ta frustration.

    Oui, je sais qu’il y a beaucoup de machisme. Oui on est dans une société patriarcale. Mais ta réaction est juste à côté de la plaque, et ne défend pas la cause que tu veux défendre.

    J’ai des copines très féministes dans les actes. Elles sont indépendantes, sexuellement libérées, épanouies dans leur vie et leur boulot (et qui rigolent quand un mec essayent de se la jouer macho en le renvoyant dans les cordes) et quand elles croisent quelqu’un comme toi, elles ont peur car ta réaction disproportionnée, agressive et incohérente n’est pas la marque d’une personne qui peut construire une société et qui s’agite pourtant pour le faire.

Leave a comment

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.