Les ventes aux enchères publiques 7


Petite digression de la ligne éditoriale, billet d’humeur, des fois il faut écrire ce qui sort.

Quand j’étais gosse mon père m’avait trainé à des ventes aux enchères, et c’était une vraie corvée : rester assis sur place pendant des heures pour un môme, c’est complètement con (pensez à l’école…) et mon pouvoir d’achat était négligeable. En plus on ne pouvait même pas toucher les objets.

Mais en grandissant, le premier cheveux blanc arrive, on se met à aimer les cornichons et les vides greniers. Et on fini par retourner aux enchères.

Pour ceux qui ne savent pas, il existe ce qu’on appelle des enchères publiques, dans lesquelles des personnes physiques ou morales, souvent endettées, parfois carrément en faillite, vendent leurs biens. On y trouve aussi quantité d’objets non réclamés à la poste. L’avantage de la chose, c’est qu’on trouve des objets de toutes sortes de domaines, potentiellement à un tiers du prix conseillé et possiblement neufs.

Ça se passe ainsi : on se pointe à l’exposition, dans laquelle on a le droit de regarder les choses qui vont être en vente. Ça peut aller de l’écran plat au four à pain de boulanger en passant par une caravane, des bijoux, du matériel d’escalade et une collection de cartes pokémon.

En générale quand on arrive, on sait où regarder car maintenant, magie de l’internet, on a un listing en ligne des biens vendus des jours avant la vente sur les sites des commissaires priseurs ou des OVV. Dans tous les cas, on peut obtenir la liste imprimée sur place, mais certaines salles le facturent une somme symbolique.

Tout le monde peut se pointer, c’est publique, et tout le monde se pointe. Une enchère est socialement très transversale : vous avez des vieux, des jeunes, des jaunes, des blancs, des chauves, des moustachus, des pros, des amateurs, des élégants, des dépareillés… Mais le profile type est un homme de plus de 35 ans.

Dans beaucoup de salles, on a pas le droit d’approcher les objets, exposés derrière des barrières, et groupés par lots numérotés. Quand on est intéressé par un lot, on le signale à un assistant qui va vous le chercher (sauf si c’est un bateau, évidement) pour que vous l’examiniez sous ses yeux.

Au bout d’un temps prévu à l’avance, on va donner un chèque en blanc et une pièce d’identité pour récupérer un numéro d’enchérisseur sur un petit panneau. Ceci dit si vous ne le faites pas, on vous laisse souvent enchérir quand même à main levée, et on vous donne le panneau à la première enchère remportée.

Ensuite on s’assoie, un mec avec un costume datant du temps de votre grand père monte sur un podium avec un marteau et répète à tout le monde une bonne 30aine de fois qu’il lui faut du silence. Il recommencera tout au long de la vente, c’est une tradition.

Là, l’équipe commencent à présenter les lots, on annonce le prix de départ et chacun lève joyeusement son petit panneau ou sa mimine pour enchérir. Pour des petits lots, on enchérie par tranches de 2, 5, 10, 20 ou 50 euros. La taille des tranche peut augmenter au fur et à mesure que l’enchère augmente. Si vous enchérissez sur un bien bien plus cher, l’enchère peut monter par tranche de 100, 500, 1000… Si vous êtes dans le domaine du luxe, les tranches sont un mois ou un an de salaire pour vous.

Si il n’y a pas d’acheteur, le commissaire priseur va proposer un prix à la baisse. Hé oui, la mise à prix peut diminuer.

La vente peut durer des heures. Ma dernière vente a duré 3h, avec une 1h d’expo, 1/2h pour y aller, 1/2h pour en revenir, soit 5h monopolisées en plein lundi. Tout le monde ne peut pas se le permettre. Heureusement aujourd’hui, on peut enchérir en ligne, sans avoir à se déplacer. Même si personnellement je préfère voir les lots en direct, car c’est dur de se faire une idée.

Histoire que vous puissiez évaluer le contenu d’une vente, voici un extrait (il y avait des centaines de lots, ce ne sont quelques uns) de ce qui est parti à la dernière.

Lot Prix de départ Adjugé pour Prix frais compris Prix en magasin Notes
Carton de 100 clés USB 40 426 511,2 ? Je n’ai pas vérifié la taille des clés
PC ASUS TAICHI 30 300 600 720 1207 Ce genre de matos part assez cher, mais notez que c’est du neuf. Presque 500€ d’économisé sur l’achat d’un portable de ce genre, ce n’est pas rien.
Carton de 80 montres fantasies 100 220 264 ? « fantasie » = casio, diesel, etc.
Acheté par un mec fashion qui voulait sans doute une montre par jour à
porter.
2 bouteilles de Chivas 25 ans d’age ? 210 252 508
20 bouteilles de liqueurs 100 100 120 ? Le lot est vraiment parti pour rien, ça fait
partie de ces « coups de bol » car ça valait 20 fois ce prix
si ont souhaite le vendre en magasin.
12 bouteilles apéro 50 100 120 ? Type « vodka, manzana, pastis, cointreau,
etc ». Pour un BDE, c’est intéressant.
Parfum Chanel N°5, 200ml 50 115 138 177 Ce genre de produit part à des prix bien moins intéressant. Les acheteurs à petit budgets sont généralement
les moins bons en enchères, ils “tentent le coup” sur un produit coup de coeur et montent les prix beaucoup trop haut, sans stratégie d’achat.
Guitar Electrique XP + Guitar
accoustique STOL
80 80 96 Même si les instruments ne sont pas de qualités
incroyables, c’est bien plus rentable de les acheter ici. Surtout que
beaucoup de gens abandonnent la musique en cours de route. Il y a aussi quelques pièces de très grande qualité. Deux luth sont partis à 1300 euros.
Violon Taille Sebim taille ½ 50 60 72 ? ?
Fusil Sniper Airsoft MB01 40 65 78 175 Ce genre de matos ultra spécialisé est rare, et
du coup il y a moins de connaisseurs et on peut tomber sur des lots très sympas.

Notez que le prix sur lequel on enchérie n’est pas celui qu’on paie. C’est la grande enculade des ventes aux enchères, puisque ces frais additionnels doivent être calculés de tête en permanence. Et plein de gens ne le font pas, transformant votre enchère “bonne affaire” en “achat au supermarcher”. Mémé a gagné, elle vous regarde en souriant victorieusement, et vous êtes dégoutés car vous avez raté un super prix, et elle a acheté plus cher que le prix sur le bon coin parce qu’elle est nul en calcul mental. C’est très chiant, mais c’est la jeu ma pauv’ lucette.


Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

7 thoughts on “Les ventes aux enchères publiques

  • Orken

    Quand j’étais jeune et étudiant, il y a … fort longtemps, je faisais les ventes aux enchères, principalement pour le matériel informatique.
    Que de souvenirs, acheter la gazette des tribunaux tous les jeudis (il me semble) pour avoir la liste des ventes…
    Allez aux ventes du crédit municipal une fois par mois pour acheter de la hifi, de l’informatique, mais surtout, des instruments de musique, car ça se revendait super bien !! Par contre au crédit municipal, on achetait souvent du matos en panne … mais une bouchée de pain :D

    Quel dommage que je n’ai plus le temps pour ça.

  • glebelg

    ca me fait penser à mes cours d'”auction theory”…remarque si vous aimez les maths et les intégrales…il existe des calculs pour savoir combien il faut miser pour maximiser son profit…

  • Ratboy

    Putain, les gars, vous avez des vies passionnantes. Vivement la retraite pour Motus, les chiffres et les lettres et Drucker le dimanche pour finir en beauté. Je vous le dis, vous vous embourgeoisez ;) grave là, c’est le soleil de Thailande ou les putes allemandes qui vous font cela ? Sinon moi je vends un pull-over rouge qui a fait polémique ;)

  • Max

    ca me fait penser à mes cours d’”auction theory”…remarque si vous aimez les maths et les intégrales…il existe des calculs pour savoir combien il faut miser pour maximiser son profit…

    Un article là-dessus serait super interressant, te sentirais-tu d’éclairer nos lanternes ?

  • cendrieR

    C’est vraiment sympa ce retour d’expérience ! Les seules enchères auxquelles j’ai assisté, ce sont celles de FFIX…

    La question que je me pose toujours dans les films : comment le commissaire priseur connait-il le montant des surenchères faites à main levée, les intéressés le crient ?
    Autre question : les frais dépendent de la session d’enchère ou c’est toujours 20% comme ici ?
    Et enfin : on se retrouve à combien dans ce genre de truc (sans compter les responsables) ? Une vingtaine ? Une cinquantaine ?

  • Sam Post author

    Pour le montant des enchères, il y a un montant par défaut choisit par le commissaire, qui est proportionnel à l’enchère en cours. Si on lève juste son panneau, c’est le montant par défaut qui est choisit. Sinon oui, on peut donner un prix en criant.

    Les frais dépendent de l’organisme qui organise les ventes. Ca peut être moins.

    Pour le nombre de gens, ça dépend des enchères, des lots, des lieux, etc. Une centaine de personne n’est pas rare.