Les plans à quatre ne sont pas mystérieux 8


Avec Comment arrivent les plans à 3 et Le sperme ça attache au fond, je vous avais déjà montré que les expériences sexuelles qu’on qualifie d’inhabituelles n’arrivent pas suite à des rituels d’incantations mystiques.

Il en va de même pour le plan à quatre.

Ce soir-là je raccompagne chez elle une demoiselle très expérimentée dans le domaine de la coquinerie. Arrivés devant le portail, l’attendent deux de ses amis qui, et c’est important, ne s’étaient pas concertés pour venir. L’un amène l’apéritif.

À ce stade-là, le quatuor en rut majeur n’est pas programmé.

Néanmoins, je connaissais les personnes. Je savais qu’elles étaient sexuellement à l’aise et avaient déjà fait des choses de ce genre: strip-poker, striptease, plan à trois… Leurs histoires sont connues, et certaines avaient couché ensemble.

J’ai donc mentalement pris note qu’un travail d’équipe était possible.

Nous avons servi quelques verres, sur des discussions anodines.

La maitresse des lieux annonce qu’elle a mal aux pieds, et me demande un massage, activité pour laquelle tout mon entourage sait que je suis très qualifié. On concocte nos propres huiles dans la famille.

Maitresse coquine partage son enthousiasme à haute voix, et invite sa consœur à essayer. Je change donc de pieds, et j’y vois une opportunité.

Je propose ainsi au 4e de profiter de l’occasion pour apprendre quelques mouvements afin de ne pas laisser les orteils de ma cliente précédente refroidir.

Là on a une bonne base : 4 adultes consentants et expérimentés, dans l’intimité d’un appartement, ayant bu, se tripotant les uns les autres.

Parti de là, le reste n’est que gamineries, littéralement. Fausses excuses pour se toucher plus haut, « t’es pas cap » et autre « allezzzzzz ». J’embrasse l’une. On pousse un peu les filles à s’embrasser.

C’est très peu subtil, personne n’est dupe, mais c’est la nature humaine : on ne peut pas juste dire « allez on s’encule ! ». Il faut un prétexte, fût-il bidon.

L’un fera celle qui est un peu gênée.

L’autre fera celui qui est un peu étonné.

Et c’est tout.

Notez encore une fois le contexte habituel :

  • Des gens à l’aise avec le sexe. C’est la moitié du taff. Il n’y en a pas tant que ça. Votre sexualité dépend éminemment des gens que vous fréquentez. Vous voulez peut être faire un gang bang avec votre bonasse de voisine de pallier, mais si elle est du genre à pas oser parler de son vibro, ce n’est pas la peine. Sauf si vous pouvez expliquer à la police ce que fait tout ce GHB dans le tiroir de votre salle de bain.
  • On escalade petit à petit, et on utilise des prétextes. Oui c’est nul. Oui c’est hypocrite et enfantin. Non il n’y a pas moyen de le contourner. Dans la communauté gay, c’est possible. Dans la communauté nudiste aussi. Mais dans un groupe hétérogène, ça fait parti des conventions sociales.
  • Un cadre intime: les acteurs doivent avoir l’impression qu’on ne peut pas les voir ou les déranger.
  • De l’alcool. Ça aide. Mais pas indispensable.
  • On accepte que les gens puissent dire non. C’est une des choses les plus difficiles. C’est la même chose en drague. À un moment, on fait connaitre ses intentions, et la personne peut dire non. Et là votre égo, et surtout votre réputation peut en prendre un coup. Pas de baise sans prise de risque. Risque d’autant diminué que vous êtes en compagnie de gens expérimentés qui ne vous reprocheront pas d’essayer. Alors que la personne prude vous taillera un costard. Retour au point 1.

Bref, ça baise, ça suce, ça lèche, ça caresse. Tout le monde est très gentil, sourit beaucoup. Un des acteurs a du mal à bander. C’est normal. Ces plans à plusieurs foutent la pression, et ça arrive régulièrement. Il faut rassurer la personne, et proposer des activités qui n’impliquent pas de pénétration en attendant.

Et là vous voyez, pas de mystère. Pas de secrets incroyables.

Je vous le répète : le sexe, c’est la dinette des adultes.

8 thoughts on “Les plans à quatre ne sont pas mystérieux

  • Sam Post author

    J’avais dans l’idée de faire des vidéos à une époque, ce qui permettrait ce genre de tutos. Mais j’ai laissé tombé l’idée. Déjà que j’arrive pas à assumer toutes mes obligations écrites…

  • Ryzz

    Ah, ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de post de cul ! Ça manquait à l’identité du blog.

  • Stephane

    Pour ceux qui veulent des tutos pour des massages, il en existe une tripotée (hahaha) sur youtube. En demandant à sa/son partenaire si ça va, si il/elle veut qu’on repasse quelque part, etc., elle/il finit content.

  • golgotha

    “on ne peut pas juste dire « allez on s’encule ! » ”

    Tu m’as tué ! :D

  • Tom

    Mention spéciale pour le visuel “Saladier de phallus du musée du sexe à Amsterdam”.

  • Osef

    Aaaaaah merci ça faisait longtemps un petit post de la face “verso” du blog :D

  • JEEK

    Frais, léger… et pratique. “As usual” chez Sam&Max ! :-)

    Bon, par contre… tout massage ne finit pas comme ça ; j’en ai connu qui s’endormaient au bout de quelques minutes (oui bon, parfois c’est pas plus mal).

    NB: et un p’tit coucou à mon collègue de taf qui m’a grillé grâce à l’image Gravatar et google (nope, ça ne m’empêche pas de continuer de parler du blog présent à mon boulot ! lol)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <pre> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.