Le point sur les derniers événements autour de Bitcoin 18


MtGox, la plus grande plateforme d’échange de Bitcoin, située au Japon, a connu une crise sans précédent. Ce n’est pas la première, même très grave, mais je pense que celle-ci lui sera fatale. Car les précédentes étaient techniques, et ici, il y a en plus une crise de confiance envers les humains derrière. Et avec Bitcoin, la confiance est tout.

D’autres plateformes connaissent des soucis, comme Flexcoin. Il y a en a eu d’autres par le passé. Il y en aura encore d’autres dans le futur.

Maintenant voici ce que personne ne semble vouloir dire dans les media en ce moment…

Tout ceci est absolument normal.

Comme Bitcoin est sulfureux, et en plus très technique, les fantasmes et les projections les plus grandes sont faites aux dépends de l’analyse et la rationalisation.

Bitcoin est un projet expérimental

Je l’ai dit, et je le répète, Bitcoin est une expérience. Et ce n’est PAS une expérience technique. C’est une expérience sociale.

Qui de surcroît touche la notion d’échange de biens et de services, la notion de richesse, de propriété, de circulation de ceux-ci et d’évaluation de valeurs.

Il est absolument normal que ça parte dans tous les sens. On ne peut pas faire quelque chose de radicalement nouveau affectant massivement un sujet des plus sensibles sans des conséquences importantes, et parfois graves.

Quand on veut être sûr de son coup, Seigneur Dagonet… on plante des navets. On ne pratique pas le putsch.

Donc si on cherche la sécurité, on ne participe pas au projet Bitcoin. Le projet n’est PAS sûr. Il n’est pas fait pour ça. Il n’a JAMAIS été présenté comme ça.

Bitcoin est un projet jeune

La monnaie existe depuis quelques milliers d’années. On a donc de l’expérience avec : infrastructures, sécurisation, mécanisme de fluctuation, comportement de la population à son égard, stockage, conversion, utilisation, et tout le tutti quanti.

De millions d’arnaques, de vols, de fraudes, de manipulations et autres malversations. On commence à avoir l’habitude, parce qu’on a littéralement tout vu.

Et malgré ça, notre système économique n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler en forme.

Avec Bitcoin on a 5 ans de pratique. Une poussière. Que dalle. Vous vous attendez à quoi ?

Quelques talentueux hackers mettent en place des plateformes d’échanges. Aussi malins qu’ils soient, ils ont en face d’eux des voleurs qui ont des milliers d’années d’expérience dans lesquelles puiser. Forcément, ça va se planter.

Ça arrive maintenant parce qu’il y du pognon en jeu. Parce que le Bitcoin vaut maintenant vraiment le coup de tabasser un mec et lui mettre un flingue sur la tempe.

Précisément parce que le Bitcoin est en train de remplir sa mission, on se retrouve avec des explosions de partout.

Le Bitcoin ne peut pas ne pas passer par là. Il ne peut pas devenir un outil crédible pour l’humanité sans qu’on passe par des phases de chaos. Auxquelles il devra survivre, ou mourir, tué par le darwinisme économique.

Vous faites de la merde

Les problèmes actuellement liés aux Bitcoin sont typiquement d’ordre PBCK.

Bitcoin n’est pas parfait, mais jusqu’ici son fonctionnement n’a pas encore été pris en défaut. Je ne dis pas que ça n’arrivera jamais, bien au contraire, je parie sur le fait que ça arrivera. Ça fait partie du deal. Évoluer ou crever.

Mais ce n’est pas le cas pour le moment.

Pour le moment, la raison pour laquelle il y a des tels problèmes, c’est que beaucoup d’utilisateurs de Bitcoin ne l’utilisent pas dans le but pour lequel il a été conçu.

D’abord, Bitcoin est actuellement massivement spéculatif. Il n’a pas été conçu pour ça. C’est un système fait pour échanger de la valeur, pas pour spéculer. Qui dit spéculation, dit manipulation.

Et vous avez en face des grosses entités qui sont spécialisées là dedans depuis des siècles. Ils savent influencer les marchés et se faire de la thune avec votre pognon depuis toujours. En n’utilisant pas Bitcoin pour acheter, mais pour spéculer, on se met à la merci de ces puissances.

Surprise, vous savez comment se comporte le cours du Bitcoin depuis la disparition de tous ces BTC ? Le cours remonte. Car quand on a acquis une grosse quantité de butin, il faut l’écouler à une valeur intéressante. Je ne serai donc pas surpris que le cours soit actuellement artificiellement poussé à la hausse par les mêmes personnes qui ont chouré le magot. Comment ils le feraient ? Aucune idée. Mais on a vu des trucs plus fous à la bourse. Nous sommes des noobs face à des pros du monde de la finance.

Ensuite, Bitcoin est décentralisé, et vous (enfin vous, si vous avez perdu du pognon sur MTGox), pauvres cons, vous le stockez sur des plateformes centralisées. En gros vous reproduisez le schéma bancaire classique avec une technologie qui est faite pour émanciper l’individu du système.

Ce genre d’attaque est doublement une bonne chose :

  • Cela va renforcer notre expérience de la manipulation dans la vie réelle d’une telle puissance financière. D’autres échanges vont prendre le relais, plus sécurisés, plus robustes, plus souples, etc.
  • Cela sert de piqure de rappel aux utilisateurs que les bitcoins sont la responsabilité de LEUR PROPRIÉTAIRE. Le but est de mettre les finances dans les mains de tous, ça implique de se prendre en main.

Bref, Bitcoin n’est toujours pas mort

L’expérience continue, avec ses hauts et ses bas. C’est plus passionnant que jamais, je pense que son créateur n’a jamais imaginé l’impact de ce qu’il a lancé. Bitcoin, un logiciel qui ne fait qu’envoyer des calculs mathématiques sans valeur concrète à travers des tuyaux, est en train d’influencer le monde entier.

Pour le meilleur, ou pour le pire, jusqu’à ce que sa mort nous sépare.

Et si vous croyez que l’on a vu le pire, c’est que vous n’avez pas encore compris. Si Bitcoin fini par être un succès, alors jusqu’ici, on a été dans la partie calme et facile de sa vie.

18 thoughts on “Le point sur les derniers événements autour de Bitcoin

  • roro

    Bonne analyse. Le problème, c’est que: Alors que quand une banque se fait braquer, les clients n’en subissent pas les conséquences (du moins immédiates); les gars qui avaient du “coin” sur la plateforme (Mitsu par exemple) et ben ils ont perdu leurs “coins”.
    ça fait quand même une différence.

  • foxmask

    dommache que tu ne chois pas un baron de la finanche tu aurais pu nous prédire ce qui se passerait à la bourche et l’article aurait été parfait :)
    blague à part, très interessant article et oeil critique

  • Zanguu

    @roro, oui sauf qu’une banque tu la payes pour garantir qu’on ne te vole pas (trop) ton argent. Or le principe du BTC c’est de se passer de ce genre d’intermédiaire.

    C’est comme avoir sa voiture abimée la nuit sur un parking de supermarché, t’as les boules mais si tu voulais que ta voiture soit en sécurité tu aurais choisis un parking souterrain surveillé et tu aurais quelqu’un sur qui taper si il y a un problème.

    Ce qui m’étonne c’est que personne n’ai encore fait ce même constat afin de l’utiliser en critique des services internet qui se sont web-minitelisé (les webmails, forums et chats divers).

    • Sam Post author

      @Zanguu: les exchanges ne sont pas des banques. Ils ne sont pas destinés pas stocker de l’argent. Ils n’ont pas le millième de la puissance financière et politique pour se protéger. Et ils n’ont aucun état ni aucun système derrière pour les légitimer et les aider. Attendre d’eux la garantie d’une banque, c’est illusoir. D’autant que les banques elles-même n’offrent pas ces garanties : le casse de la banque de nice et le scandale de madoff sont un douloureux rappel.

  • Hul

    Il est amusant de constater que le Bitcoin rencontre les mêmes problèmes que la finance conventionnelle. Peut-être que les difficultés économiques actuelles (j’ai pas dit “crise” attention) sont plus liées à la nature humaine qu’aux actes de quelques individus finalement.

  • Fred

    Le gros avantage de bitcoin, c’est qu’il est totalement hors de contrôle des banques.
    Le gros inconvénient de bitcoin, c’est qu’il est totalement hors de contrôle des banques.

    Accessoirement je pense qu’il y a une grosse faille dans le système lui-même. En effet, le système doit, pour garantir l’intégrité d’une transaction, s’appuyer sur l’ensemble de toutes les transactions déjà effectuées. Cela veut dire un truc immense qui ne cessera jamais de gonfler.
    Or en informatique comme partout, l’effondrement par la masse existe lui-aussi. Quand l’ensemble des transactions atteindra plusieurs teraO, qu’il faudra 3 jours pour toutes les balayer et 15 jours pour les télécharger, le truc fera comme une étoile en fin de vie: un trou noir…

  • Zanguu

    @Sam, oui je sais, et je pense que tu te trompes de destinataire =D ou alors je pige pas pourquoi tu me dis ça

  • Hul

    Le gros avantage du Bitcoin, c’est surtout que les transactions sont publiques, traçables et conservées de manière permanente, que l’agrégat monétaire total à un instant t est toujours connu.

    Banques ou pas banques, cela ne change pas grand-chose puisque les participants au projet reproduisent les mécanismes spéculatifs à plus petite échelle.

  • Zanguu

    @Fred, ce problème a déjà été résolu sur certaines monnaies. On peut ne récupérer qu’une partie des transactions pour une utilisation “en bon père de famille”.
    De plus, comme dit par Sam, BTC n’est qu’une expérience, un test, un “PoC”.
    Ce fût le premier à apparaitre, pour montrer que c’est possible mais ce sera sûrement aussi le premier à disparaitre quand un litecoin/dogecoin/moneycoin (oui j’invente) aura prouvé que son algo était le plus adapté, résilient et facile d’utilisation

  • bob

    Bonjour,

    @Sam
    Deux coquilles :
    dans les médias

    Une remarque :

    Tu dis «C’est un système fait pour échanger de la valeur, pas pour spéculer».

    En économie il faut bien distinguer valeur et richesse.

    La fonction de base de la monnaie est d’échanger des richesses (biens et services) auxquelles on accole une valeur (qui normalement est fonction de la demande et de l’offre et patati …) et non de la valeur de manière intrinsèque comme c’est le cas dans un marché spéculatif.

    Un système fait pour échanger de la valeur est un système spéculatif. le soucis avec la monnaie c’est qu’on peut faire les deux : échange de richesses et spéculation sur la valeur de la monnaie et on peut faire (voire défaire) beaucoup de valeur sans créer une unité supplémentaire de richesse.
    Par exemple : Je suis un artiste contemporain reconnu, je chie sur une toile et je la vend 15000 € sur le marché de l’art contemporain, j’ai créé 15000€ de valeur , par contre en richesse c’est 0.

  • Tom

    Effectivement je ne pige pas comment les gens puissent se faire avoir. C’est une monnaie décentralisée, donc la première chose à faire c’est garder son portefeuille avec soi, pas aller le foutre sur une plate-forme à la con.
    Qu’on utilise ces plate-formes pour les échanges eur/btc ou $/btc ok, mais uniquement en transit et si t’as pas de bol et qu’elle crash pendant que tu est en train de transiter, bin tu perds au pire ta transaction, pas tout ton fric.

    Aujourd’hui, BTC c’est environ 18Go de transactions, effectivement ça va monter, certainement non linéairement, mais en même temps que l’informatique progresse, aujoud’hui on rigole de télécharger 1go, demain on rigolera de télécharger 1To, donc meme avec cette monnaie ‘test’, cela doit tenir. D’autant plus en effet que d’autres ont commencé à résoudre ces pbs.

    Merci Sam de cette mise au point !

  • Réchèr

    Le truc qui m’embête avec cette histoire, c’est qu’actuellement, une seule personne (possiblement le gérant de MtGox, mais c’est pas sûr) possède 740 000 bitcoins, soit 6% de la masse monétaire bitcoinesque.

    Ça veut dire que si le bitcoin continue de gagner la confiance des gens comme il le fait actuellement, cette unique personne gagnera un très très gros pouvoir d’achat, de l’ordre de “un pays entier”.

    Je continue de croire que les crypto-monnaies sont un concept intéressant, avec lequel jouer, tester, développer, faire plein de trucs y compris de la merde, etc.

    Mais la crypto-monnaie bitcoin en particulier, je me demande si il ne faudrait pas retirer la confiance qu’on a placé en elle, et s’orienter vers une autre : on a planté celle-là, c’est pas grave, on reboote.

  • roro

    J’en profite pour prévenir les candidats au “reboot” comme ce bon recher, qu’il y a une nouvelle magouille qui se mets en place (je devrais dire : Super magouille, et qui est déjà en place) c’est le: Tadadam…XRP.Ripple.
    Et là, ça va vraiment faire mal.

  • anomail

    Bonjour,

    Pour comprendre Bitcoin il est utile de comprendre le fonctionnement des vieilles monnaies, ce qui est le cas de très peu de gens (même pas de mon banquier, qui ne sait que “vendre des produits”).

    Voici une conférence très bien faite à ce sujet:
    Les secrets de la monnaie

  • juju

    Ce qui est dommage avec le bitcoin, c’est que son principe même de fonctionnement implique une course à l’armement qui par définition ne profite à personne. Comme le nombre de bitcoin devant être miné est défini comme étant constant, si tous les mineurs doublent leurs puissance de calcul, le réseau bitcoin va automatiquement doubler la difficulté pour que le nombre de bitcoin généré soit constant et tous le monde se retrouvera au même point, avec deux fois plus d’électricité dépensée pour le même résultat.

    Finalement, le point d’équilibre se situe certainement au seuil de rentabilité en prenant en compte le prix de l’équipement et de l’électricité nécessaire à son minage par rapport au prix de vente actuel des bitcoins générés. Pour chaque bitcoin acheté, une bonne partie de son prix d’achat sert finalement à payer ses frais de production. Si le bitcoin survit jusqu’en fin 2016, on va bien rigoler quand ce point d’équilibre sera bouleversé avec tous les mineurs qui verront subitement leur rentabilité divisée par deux, puisque le système prévoit de diminuer de moitié la récompense de chaque bloc tous les 4 ans jusqu’à arriver à 21 millions de btc en circulation.

  • Céline

    Le Bitcoin a toutes les chances de se développer du fait q’un grand nombre d’internautes commencent à l’adopter. Il peut tout à fait surpasser les autres monnaies électroniques vu que certaines sites ecommerces l’acceptent en tant que mode de paiement.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Utilisez <pre lang='python'>VOTRE CODE</pre> pour insérer un block de code coloré

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.