Le génie des titres des films pornos 13


Je trouve qu’on ne rend pas assez hommage au travail énorme fait par les mecs qui ont 10000 euros de budgets et une caméra pour tourner un boulard. Prenez le marketting par exemple : vous imaginez le challenge pour vendre un nanard cheap sur un marché saturé par des produits similaires ?

Mais ils y arrivent. Ils trouvent des astuces. À l’époque des héros du porno, tout commençait par un titre bien choisi.

D’abord, il y a les titres dits “expressifs”. Ils véhiculent une idée forte au travers d’une tag line inégalée ou d’un jeu de mot à faire rebiquer un carambar. Le poids des mots, le choc des… heu… Le choc en tout cas.

  • Change de trou, ça fume
  • Des pétasses au pays des tapas
  • Enlève ta langue que je pête
  • Je vous reçois 5 sur 5 mais uniquement chez moi.
  • L’Allemagne fait des râles
  • Le nain l’avait grosse
  • Le plus dur est derrière toi
  • Ma banane au Canada
  • Ma kososovare sur le trottoir
  • Ma queue, Donald
  • Mature et Découverte
  • Mi-putes, mi-soumises
  • Oh oui, prends moi pendant la ligue des champions
  • Par où t’es rentré je t’ai pas vu sortir ?
  • Prise mâle cherche fiche femelle
  • Qui est l’as à seins ?
  • Retourne la chaise, on sera mieux assis.
  • Rien ne sert de courir, il faut partir à poil.
  • Écarte tes cuisses, je trouve plus ma montre !
  • Écarte tes roseaux que je pêche au large !

Et puis il y a les traditionnelles parodies de films. Il faudrait faire un quizz pour voir qui est capable de retrouver tous les originaux.

  • 20 000 vieux sous mémère
  • Alice au pays des merguez !
  • Aline Baba et les 40 gauleurs
  • Analgeddon
  • Anus Beauté – Sodom Institut
  • AsterX & ObelX se font Cléopâtre
  • Attache-moi si tu peux !
  • Autant en emporte le gland
  • Banane mécanique
  • Bienvenue Chez Les Chtites Coquines
  • Blanche fesse et les 7 mains
  • Chérie, j’ai agrandi les godes
  • Clithanger
  • Coup de foutre à Notting Hill
  • Da Vinci Gode
  • Défloration finale
  • Encule Poirot
  • Elle boit pas, elle fume pas, mais qu’est-ce qu’elle suce !
  • Fuck Club
  • Full Metal Quéquette
  • Germianal
  • Glandiator
  • Glands of New-York
  • Harry Ploteur et la braguette magique
  • Harry Ploteur à la croupe en feu
  • Il faut sauter la sœur de Ryan
  • In Diana Jones
  • Ingrid bite en cours
  • Iznogod
  • Jamais sans ma bite
  • Juranal Park
  • Kiki roux et la léchante sorcière
  • Kill Bite
  • L’aine ou la cuisse ?
  • L’appel de la fourrée
  • L’arrière-train sifflera trois fois
  • L’étroit mousquetaire
  • La communauté de l’anus
  • La dernière pine droite
  • La dernière tante à fion du Christ
  • La famille bite en feu
  • La flûte emmanchée
  • La grande dérouille
  • La grande touffe
  • La quéquette du Graal
  • La ruée vers Laure
  • Le ciel, les oiseaux et ta femme
  • Le fabuleux vagin d’Amélie Bourrin
  • Le gland bleu
  • Le petit capuchon rouge
  • Le père Noël est super dur !
  • Le seigneur de l’anus
  • Les 4 fentes astiquent
  • Les aventuriers du derche poilus
  • Les douze couilles de mes nuits
  • Les Fables de la femme fontaine
  • Pinez-les, haut et court
  • Position: Impossible
  • Princesse Monokini
  • Pulp Friction
  • Quai des burnes
  • Qui veut la bite de Roger Rapeau ?
  • Rasta kékette
  • Rencontre du troisième fist
  • Robin des doigts
  • Robinson suce Zoé
  • Robocock
  • Rocco l’empereur mégalo
  • Rodéo sur Juliette
  • Scarefesse
  • Total rectal
  • Tous sur ma mère
  • Un morpion nommé Wanda
  • Viol au dessus d’un nid de cocus
  • Viscères au poing
  • Ça glisse au pays de merveille

Ils sont mêmes capables de pondre des suites “cohérentes”.

  • 2001, l’odyssée des seins
  • 2002, l’odyssée de la queue
  • 2004, l’odyssée à 4 pattes
  • 2006, l’odyssée de la saucisse
  • 2007, l’odyssée de la levrette
  • 2008, l’odyssée du coït
  • 2009, l’odyssée de la meuf
  • 2010, l’odyssée du pénis
  • 2012, l’odyssée de la partouze
  • 2013, l’odyssée de la baise
  • 2020, l’odyssée du vagin

Clairement, mon calendrier n’est pas assez rock’n roll. Je vais tout de suite le changer. Surtout qu’on est en 2013.

Enfin, il y a les séries. J’adorerais regarder cette version de la croisière s’amuse. Ou encore mieux, la montrer à mamie, qui était fan de la version originale (avant d’être dévorée par le virus de la plusbellelavite).

  • Alerte à Malaucul
  • Code Rectum
  • Docteur Gouine, femme putain
  • Hélène et les cochons
  • Insphincter Gadjet
  • Josépine, ange catin
  • La croisière s’enfile
  • Ma sorcière bien baisée
  • Premiers baisés
  • Rustine Powers
  • Sailor foune

Et après on va dire que ces mecs sont pas créatifs.

Les tubes ont tué tout ça ma p’tite dame. C’est la faute au capitalisme, à Internet et François Hollande. Avant, y avait une vrai démarche artistique, des poils, des papiers peints aussi laids que la musique d’ambiance… Du vrai, de la bonne.

P.S: une simple recherche sur Google peut vous en donner beaucoup plus, mais j’ai préféré afficher les plus percutants uniquement. On fait de la recherche de fond nous monsieurs, on extrait le diamant de son écrin de carbone avant de le livrer au client. On a l’amour du travail bien fait.

13 thoughts on “Le génie des titres des films pornos

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <pre> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.