La télé et le cerveau – vidéoconférence de Michel Desmurget 16


Michel Desmurget est un chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives. Il a rédigé un ouvrage, TV Lobotomie – la vérité scientifique sur les effets de la télévision (publié en 2011), qui dénonce l’influence de la télévision sur la santé des personnes.

Donnez-vous la peine de regarder cette conférence, même si ça dure 1H30. C’est très interressant.

Je ne vous fais pas de résumé car je suis une feignasse d’une, et de deux si je fais un résumé personne va la regarder et se contenter de lire ma vision de la chose car j’aurais forcément choisi les passages qui m’intéressent :p


TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les… par fsl56-org

 

Prenez le temps… Vous ne le regretterez pas.

16 thoughts on “La télé et le cerveau – vidéoconférence de Michel Desmurget

  • Kontre

    Donc pour comprendre les dangers de la télé, il faut regarder une vidéo d’1h30 ? Et à la fin le gars il dit “je vous l’avais bien dit”, c’est ça ? ;)

    Plus qu’à me trouver du temps de cerveau disponible pour voir ça…

  • Sam

    Je me suis fait la même réflexion :-)

    Cette vidéo contient des approximations, des piques inutiles et puériles, mais certains points à eux seuls méritent de la regarder.

    J’aime particulièrement la partie sur l’attention.

  • Sek

    Beaucoup de fautes dans cet article :/

    C’est très interressant. -> intéressant
    Je ne vous fait -> fais
    je suis une feignasse et d’une
    et ce contenter -> se
    qui m’interresse -> m’intéresse
    car j’aurais forcément -> car j’aurai (J’ai l’impression que le futur va mieux à cet endroit mais peut-être que je me trompe)

    Bref, sinon je mets la vidéo de côté et je la regarderai plus tard. Merci :)

    • Max Post author

      merci pour la correction, en effet j’ai trop regardé de télé quand j’étais petit…

    • Max Post author

      pour le “j’aurais” je suis moins sûr, si j’ai d’autres pleintes du haut conseil je modifierai :)

  • roro

    Comme je n’ai pas la télé, je n’ai pas regardé.
    Pardonnez moi, j’avais autre chose à faire….Vivre.

  • Max Post author

    Vous êtes tatillons :)

    Il y a une diff entre la télé et une conférence filmée :p mais c’est de bonne guerre. J’aime sa conf car elle est à ma porté et je pense à la porté de tout le monde, je veux dire que c’est pas barbant, il y a de bons exemples.

    Il faut prendre ce qui nous intéresse, moi c’est le test du bonhomme, j’ai fais une recherche sur le net c’est asser marrant. Et aussi la partie sur la violence à la télé et son impact sur la mémorisation des messages suivant l’acte de violence.

    Bref je pense que ça vaut le coup d’être partagé.

    PS: on va rajouter des articles très violents sur S&M dorénavant…

  • JeromeJ

    Aaaah c’est vraiment super que vous en parliez, c’est vraiment un chouette documentaire.

    Perso, j’en ai entendu parler via la vidéo jaiundoute à propos de la télé (je vous invite à faire une recherche sur youtube, ils font du très bon boulot, ils ont aussi un site jaiundoute.com).

    La télé … y aurait tellement de (mauvaises) choses à dure sur ce média, j’en pleure à chaque fois que je suis contraint à regarder le journal télévisé par exemple, mon dieu la désinformation !

  • roro

    Je confirme que le “j’aurais” est bien un conditionnel; qui fonctionne avec le “si”, de : “si je fais…”
    Et à ce titre, son “s” spaghettiforme est parfaitement justifié.
    Si tromper sa femme n’est pas beau, se tromper soi-même relève de la performance.

  • Kontre

    Tant qu’à corriger les fautes :
    “les passages qui m’intéresseNT”

    Je vote conditionnel aussi !

  • Sam

    Merci les gars de prendre le temps de corriger nos fautes (sans ironie). Ca améliore vraiment le blog sur le long terme.

  • Kontre

    “Ça améliore” ! (Si si, officiellement il faut la cédille et les accents sur les majuscules) ^^

  • roro

    Ha, public ingrat, qui corrige les fôtes; sans remarquer la dextérité avec laquelle l’auteur maîtrise la conjugaison.
    Dans sa dernière phrase, il va du présent au présent, en passant par le conditionnel présent, le futur, l’infinitif, le conditionnel passé et le participe passé.
    Proust peut retourner au placard, finir ses madeleines!

  • Fred

    Je trouve la première partie plus intéressante, plus accessible.
    Le reste est également intéressant, mais le gros du message est déjà passé.

    Par contre, vu le sujet et le temps qu’il demandera, je suppose que les personnes qui regarderont cette présentation y sont déjà sensibilisées…

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Utilisez <pre lang='python'>VOTRE CODE</pre> pour insérer un block de code coloré

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.