La quête de la contraception masculine

Aller contre la nature, c’est toujours très contraignant.

Par exemple, imbriquer deux organes sexuels avec une faible probabilité d’obtenir une grossesse alors qu’ils sont faits pour ça, c’est un vrai challenge.

A ma droite, côté nana, le choix est entre plusieurs “solutions” :

  • Prendre un traitement hormonal sur une longue durée. On appelle ça la pilule, et on distribue ça comme si c’était des MM’s. On ne met pas sur les posters du planning familiale que ça a un impacte direct et massif sur tout le métabolisme.
  • Se faire poser un stérilet en cuivre. Beaucoup de femme ne le supportent pas. Avoir un morceau de métal à l’intérieur de soit, volontairement, c’est pas évident.
  • Le préservatif féminin. Plus où moins l’équivalent de faire l’amour avec un sac plastique Leclerc sur la schneck.
  • La méthode des températures ou du calendrier. Aussi appelée “plus près de toi mon Dieu”.
  • La ligature des trompes. C’est comme un tatouage, on risque de regretter en vieillissant..
  • L’abstinence. Plus couramment pratiquée qu’on ne le pense, plus ou moins volontairement.

À ma gauche, du côté des mecs, on a :

  • Pas de pilule (il y a un essaie en Australie, d’ici à ce que ça arrive en France, les kangourous auront migré en région Rhône-Alpes).
  • La vasectomie. 30 % de chance que ce soit réversible. Vous tentez ?
  • La capote, qu’il faut acheter, mettre, surveiller, retirer, et disposer.
  • Le spermicide, ou “tue l’amour”, qui garantie l’absence de MSOG.
  • Le caleçon chauffe couille qui transforme vos gonades en marshmallow. Si, si.
  • L’abstinence. Toujours pratiquée moins volontairement que plus, à part chez les moines.

Bref, l’humanité peut envoyer des gens sur la lune, bientôt sur Mars, et c’est toujours la merde pour tromper sa femme sans faire de bâtard.

Personnellement, j’ai mis une de mes partenaires enceinte, malgré l’usage du préservatif. 4% de chance que ça passe au travers. Je répète, 1 chance sur 25 les gars…

Ayant bien compris que je ne serai pas vraiment un père enthousiaste, la miss a opté pour l’IVG. Et franchement, elle a hésité. J’aime autant vous dire que c’est pas marrant du tout. Mais alors pas du tout. Déjà, elle en chie à mort car psychologiquement c’est dur, mais en plus les médocs qu’ils vous filent, à côté les laxatifs c’est des skittles.

Je suis très bonbons dans cet article.

Mais en plus vous faites plusieurs passages à l’hosto, avec tous les deux la culpabilité pour diverses raisons. La meuf, super flippée évidement, ressort de là lessivée. Et le mec garde un super souvenir de ses attentes dans les couloirs des sections “spécial gonzesse only” de l’hopital où on te mate comme le yeti. Il doit pas y avoir beaucoup d’hommes qui accompagnent leur copine durant la procédure. En tout cas on peut pas participer aux entretiens, on sait pas ce qu’il se dit, c’est long, elle peut changer d’avis durant la longue semaine de réflexion qu’on lui laisse. Et ça peut rater aussi, faut le savoir.

Bien, ces bases posées, vous voyez que le plaisir de fritouiller, qu’on aime bien montrer comme simple et naturel, a quand même quelques problématiques cotons. Je n’aborderais même pas les MST, je laisse ça à Max, c’est lui l’expert :)

Du coup, j’ai choisis l’option vasectomie. Après deux années de réflexion, je me décide, j’en parle à tout le monde, et tout le monde me bassine pendant des heures que c’est une mauvaise idée, que je suis irresponsable, et si ? et si ? et si ?

Toujours les mêmes arguments. Jamais une once d’esprit critique. Beaucoup de stéréotype et de formatage culturel.

C’est lassant.

Je me pointe chez le bitologue, et je lui annonce. Il me dit répond : “M. Saaaam…”

Il m’appelle “M. Saaaam…” en trainant sur les syllabes, sur sa chaise, légèrement surélevée pour pouvoir regarder de haut ses patients.

“M. Saaaam…” donc, “à votre age. Vous n’avez pas d’enfaaaaaaaants… J’ai exactement les mêmes arguments que tous vos amiiiis et votre famille sur lesquelles vous avez réfléchi pendant 2 ans et moi 5 minutes car personne n’est jamais venu se présenter avec cette requête. Bla bla bla. Cot cot cot cot.”

“Bref, vous n’avez pas les bonnes chaussures. Ça va pas être possible. 75 euros s’il vous plait.”

Je déprime un peu.

Depuis quelques années, je suis le projet RISUG, un truc indien encore expérimental qui consiste à injecter un polymère dans le spermiducte (ça s’appelle comme ça, juré !). Pour le moment, on a un ratio de 1 grossesse sur 250 mecs, et au max ça a tenu 10 ans. C’est réversible.

Ça ne protège pas des maladies (quoi que des tests sont en cours pour vérifier si ça n’arrête pas la transmission du VIH mâle => femelle), évidement, mais il n’y a pas d’effets secondaires constatés, pas de bidule à faire avant, pendant ou après l’acte, pas d’hormone à prendre pour qui que ce soit.

Comment ça marche ? Ça fonctionne comme un taser chimique, envoyant une charge électriques aux nageurs, annulant la leur et les rendant inertes. Imaginez Cartman à la sortie de vos couilles en train de crier “respectez mon autorité” en grillant tous les têtards qui passent.

Une bonne nouvelle donc, si on se sent l’âme d’un aventurier volontaire pour proposer ses bijoux de famille comme cobayes. Non je ne ferai pas de blague raciste sur le curry.

J’ai bien envie de me laisser tenter. Un voyage en Inde, 1000 balles. Si je me lance, je ferai un article ici pour détailler le moment où mes testicules vont devenir vertes, pourrir et se détacher. Promis.

No related posts.

flattr this!

51 comments

  1. juste un détail : un stérilet (au cuivre) n’est pas un morceau de “métal”.
    C’est un dispositif en plastique souvent en forme de T et il y a un morceau de cuivre (les ions Cu2+ sont spermicides) dans la partie | du
    T (en spiral autour mais parfois à l’intérieur du | )

    Les stérilets en cuivre n’empêche pas la nidation mais bien la fécondation.

    Cordialement,

    Choups

  2. Foxmask

    L’ablation de la prostate c’est recta aussi…

  3. PocketTiger

    Pour l’article de max, on doit s’attendre à un truc comme ça ?

  4. michou

    Salut,
    C’est chouette de partager ton expérience, et d’aborder
    simplement les choix qui s’offrent à nous.
    je ne connaissais pas cette initiative Indienne, j’en prends note

    Quand on fait des choix sur notre sexualité, c’est vrai qu’on peut se frotter aux valeurs et à la morale de la personne en face (du corps médical)

    Dans des lectures qui sont intéressantes, le choeur des femmes de Martin Winckler, m’a fait me questionner sur pas mal de lignes.

    A+

  5. aluriak

    Quand j’ai entendu parler de ce projet il y a quelques années, j’ai pensé que la meilleure solution de contraception avait été trouvée.
    Après réflexion, je pense que ce n’est pas exactement le cas, car la femme n’a pas de contrôle là-dessus (aucun moyen de vérifier), et en cas de dysfonction, il est difficile de s’en rendre compte avant l’accident. (du moins, de ce que j’ai compris)

    Néanmoins, un fluide sans influence sur la santé, plus efficace que le préservatif, ne nécessitant aucun contrôle préalable, et à l’effet réversible, ça reste une mine d’or en la matière.
    Et le bonus de protection est cumulable avec les autres contraceptifs \o/

    L’inde est un beau pays, et ceux que je connais qui y sont allés ont beaucoup aimé.
    C’est un voyage super cool, qui te permet d’aller tester une technologie qui je suis sûr sera très sollicitée quelques années après son entrée sur le marché.

    Personnellement, je l’utiliserais volontiers. Mais comme j’aime pas voyager, et que je n’en ai pas besoin; j’attendrais que la médication arrive près de chez moi.

  6. Donc ayant un vagin je vais me permettre de nourrir un peu le troll avec l’équivalent du point godwin pour les meufs: “Le jour ou vous serez en mesure de vêler on en re-causera”.

    Bon ok j’arrête c’est trop facile. Et je suis pas féministe. Plutôt individualiste en fait. Par défaut je pense à moi d’abord, si ça convient au reste du monde, tant mieux.

    Du coup quand tu regardes nos multiples choix de contraception à nous les humains avec une chatte et des boobs aka XX; et bah c’est quand même pas le data center de wikileaks. (Je viens de mater le reportage sur LCP, sorry) .

    A 20 ans (jeune et ambitieuse); premier cours de pharma on m’explique les effets de la pilule et cerise sur le gâteau on me signale qu’un clope + une pilule = -10m de vie. Choisis ton camp camarade, j’ai arrêté la pilule.
    Du coup il te reste les options Leclerc (on verra le jour où on se rapprochera du modèle Chanel…), la ligature un brin définitive (je suis pas fan des mômes des autres, en fait je peux pas les blairer mais je préfère conserver la possibilité de jouer à dieu un jour, pour rire :) ), le stérilet même en plastoc me fait pas rêver niveau sanitaire, les températures c’est tellement sympa de faire son petit check chaque matin… quant à l’abstinence je vois renvoie vers ce tube planétaire http://www.youtube.com/watch?v=Xxc7_icn4fI

    Alors même si on a un peu plus de choix que vous messieurs, je trouve qu’on est quand même globalement à un stade assez pourrave. (J’entends par là susceptible de faire des kilomètres de progrès.)

    Cela dit je suis d’une génération qui ne se pointe pas à un rencard sans capote, et qui sait faire en sorte que la gêne qu’elle est susceptible de générer n’en soit plus une, au contraire.
    Il reste cependant cette probabilité de 1/25. Bon j’ai eu du bol donc :] Je reconnais avoir recouru à la pilule du lendemain à quelques reprises, généralement à cause du “Oh putain c’est qui lui” ou du “Je suis où là bordel” au petit matin et ce même avec l’utilisation des capotes.

    En revanche, je suis assez admirative de ta recherche d’une solution pérenne. Pour n’avoir jamais croisé de mec ne serait-ce qu’à la recherche d’une solution alternative.
    Bonne chance Jim! Euh Sam :)

  7. Chacun sa façon de voir. Pour moi, les bambins sont des merveilles.
    Plus y’en a, plus c’est rigolo.
    Si je n’avais passé l’âge d’avoir une femelle en état de fonctionnement, ma parole que j’en ferais bien encore cinq ou six.
    Mais je ne désespère pas, y’a des chances que j’aille m’en chercher une ailleurs, là où la différence d’âge n’a pas le même sens qu’ici.
    Ceci dit, je n’ai aucun jugement sur ceux qui n’ont pas la “fibre”; vu que perso, je n’aime pas les brocolis.

  8. Bon, THE solution !
    Parce que là c’est une crise existentielle ou je me les …. non.
    Once a month (ou plus si t’as la thune) tu te paie la mega pute de tes rêves à
    mille boules (humour notez le quoi …) les deux heures. Tu t’éclate bien
    avec une pro qui fait des trucs sympas.
    Pas de bobone in-house, chiante, pleurant tout le temps, inbaisable, et coincée du cul
    le machin quoi.

    Tiens! Une merdouille old-style windaube me dit que je tiens des propos graveleux
    et que je doit donner des détails, et puis ça fait des bruits zarbes le truc. Il sait compter
    jusqu’à 2 dis donc… Alors la bravo. Et y se transforme !!!!!

    Dois-je vraiment donner des détails sur les bobones ? Vous connaissez tous.
    Et la méga-pouf a mille balles? Testez!

  9. Je suis surpris que personne n’ait encore évoqué la sodomie comme moyen de contraception. Quoique d’après un documentaire (“Bernie” de Albert Dupontel) y’a moyen de tomber enceinte quand même. Allez ! la blague de la sodo est faite donc on peut passer aux choses sérieuses.

    Durant ma plus longue relation, la question s’est posée aussi de la vasectomie. D’une part c’est vrai qu’il y a le risque de ne pas pouvoir revenir en arrière. Et puis il y a un autre truc qui me faisait peur : le syndrome “blue balls“. C’est à dire une sérieuse douleur testiculaire à cause du sperme qui a été tiré mais pas évacué.

  10. Hulotte

    Certains américains font congeler leur sperme avant la vasectomie. C’est peut-être la solution finalement.

  11. Si vous avez un peu le temps (10 ans, ca fait un peu long) devant vous : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/12/06/21625-pilule-contraceptive-pour-lhomme-pistes-prometteuses
    Après faudra encore attendre les études pour voir la nocivité du bordel…(dans 20 ans au final ?)

  12. Petite erreur de catégorie je pense :)

  13. Etre gay est une solution alternative ^^

  14. Bonjour,

    j’ai pour ma part opté pour la vasectomie. J’ai présenté un argumentaire solide au chirurgien mais je dois avouer que le profil “en couple depuis 10 ans, deux enfants” a été un argument de poids. Mon chirurgien a accepté que je n’attende pas le délais de 4 mois de réflexion censé être obligatoire. Je me suis fait opérer en 2012 en région parisienne. Après l’opération, j’ai eu mal pendant 1 semaine et de l’inconfort à marcher pendant 1 semaine et demi (je me suis pas mal inquiété pendant cette période, notamment avec tout ce qu’on peut lire sur internet). Deux mois après l’opération j’ai fait un spermogramme pour vérifier que j’étais bien stérile. Aucun problème de Blue Balls ou autre.

    A mon avis, il ne faut pas voir la vasectomie comme une contraception mais comme une stérilisation, au même titre que la ligature des trompes chez les femmes. Mon chirurgien m’a par contre confirmé que la vasectomie était réversible à plus de 50 % avec les techniques de micro-chirurgie actuelles.

    La vasectomie n’est pas très bien vue en France, alors que c’est, semble-t-il, une pratique standard dans les pays anglo-saxons.

  15. osef osef

    “Se faire poser un stérilet en cuivre. Beaucoup de femme ne le supportent pas.”
    >> Ne supportent pas quoi, l’idée ou la sensation ?

    Je me suis pas mal renseigné sur les contraceptions ya un moment, me sentant concerné par le bien-être (et la santé) de ma douce… et trouvant déplorable l’usage de la pilule, petit cocktail hormonal tout à fait sympathique… le stérilet m’avait alors paru la meilleure solution, par son aspect non-définitif et non-hormonal… j’avais un peu approfondi la chose, notamment pour comprendre pourquoi c’était pas une solution plus utilisée, et j’avais pas trouvé grand chose en fait, aucun témoignage de sensation bizarre, seulement des meufs qui appréhendaient, j’ai ptet mal cherché ? Est-ce que qqun aurait des témoignages de nanas sentant une gêne durable ? (je veux dire, passé mettons 1 mois d’adaptation/ajustement/que sais-je)
    Ma conclusion de l’époque c’était que si le stérilet n’était pas plus plébiscité, c’est surtout à cause du lobbying intensif des labos pharmaceutiques qui ont bien lavé le cerveau de nos médecins (et planning familiaux) pour vendre leurs M&Ms… attend, un produit s’adressant à quasi la moitié de la population, remboursé et prescrit pour tout et n’importe quoi (pb d’acné ? pilule. nan mais sérieux…) c’est du pain béni pour ces salopards…
    Si une solution équivalente au stérilet côté homme existait, je sauterais dessus sans hésiter…
    En tout cas c’est clair qu’il y a une marge de progression énorme niveau contraception :/

  16. Zanguu

    D’accord avec ben, faire “circuler” ton ADN c’est un peu comme faire un git commit mais je suis pas sûr que ça suffise pour classer ça en programmation =D

    Mais je trouve ça bizarre que le “doc” t’envoie bouler comme ça.
    Si tu veux passe en wifi pour pas avoir de gosses c’est cohérent de le faire avant d’en avoir…
    C’est aussi débile qu’obliger les mecs à être déjà père pour donner son sperme. Si t’en veux pas, t’en veux pas, mais tu peux toujours aider ceux qui en veulent vraiment.

  17. @PocketTiger: des fois on se demande si ça a vraiment un nom ce qu’il choppe…

    @aluriak: c’est vrai mais tu noteras que pour la pilule c’est pareil, on peut pas vraiment contrôler si la personne la prend vraiment, sauf à la persécuter.

    @Diab : merci infiniment pour la vid, c’est mon nouveau réveil matin. Enfin, ça le serait si j’en avais un.

    @Roro : et moi j’adore les brocolis. En plus je peux en manger sans mettre de plastique sur ma fourchette.

    @scaringella: http://sametmax.com/une-journee-dans-un-fkk-maison-close-allemande

    @P : tout à fait, c’est de la stérilisation. Et c’est ce que je veux. C’est chiant qu’il faille déjà avoir participé à la surpopulation et attendre d’avoir sa libido en baisse pour pouvoir en bénéficier.

    @osef osef : les retours que j’ai c’est physique, mais après tu sais, la différence entre le physique et le psychologique est pas toujours très net. Et au final, ça n’a pas vraiment d’importance. Que ça soit dans la tête ne le rend pas plus utilisable.

  18. Ah oui, et j’ai changé la catégorie, car effectivement, y a eu gouritude.

  19. Anouninous

    Il reste des places pour participer à ce programme indien ?

  20. Aucune idée.

  21. Pas de pilule (il y a un essaie en Australie, d’ici à ce que ça arrive en France, les kangourous auront migré en région Rhône-Alpes).

    En même temps, si c’est pour avoir le même genre de merdier hormonal, je vois pas trop l’intérêt.

    Y’a aussi la méthode de l’élastique: on place un élastique sur les bourses pour faire remonter les testicules (donc pas au-dessus, sinon ouille)) dans le chaud du corps humain. C’est le chauffe-couille des pauvres. J’ai entendu parler d’un gars pour qui ça marchait, après je ne sais pas ce que ça donne à grande échelle…

    La méthode des températures.

    C’est ce que j’utilise avec ma femme. C’est clairement plus contraignant, on baise moins qu’avec une autre méthode (parce qu’au fond c’est de l’abstinence organisée). Après on est en couple stable, on veut des enfants (on en a déjà 2, on verra bien si on continue), le fait qu’on soit chrétiens a joué aussi (mais je précise qu’on y a réfléchi, on a pas appliqué bêtement), et on a choisi ce qu’on ferait en cas d’”erreur”.

    Il faut savoir aussi que la méthode a évolué et ne se base pas uniquement sur la température (et très peu sur le calendrier) mais aussi sur la glaire (quantité et consistance), la position et la dureté du col de l’utérus. Elle ne prend pas non plus sa température tous les jours mais seulement pendant certaines périodes (ce qui reste encore beaucoup, je l’admets volontiers). Y’a aussi des petits avantages : ma femme connaît mieux son corps, moi je connais mieux ma femme (pas que qu sens biblique du terme, aha), et c’est plus facile d’avoir des enfants quand on en veut (les deux qu’on a eu étaient voulus et on les a eu quasiment tout de suite). Mais bon, ça reste assez particulier…

  22. guatar

    Je ne connaissais pas du tout le RISUG, rien que pour ça merci pour ton article !

    Et effectivement le stérilet c’est sympa en théorie mais en pratique certaines personnes le supportent très mal ( ce qui n’empêche que ce soit super comme moyen de contraception)

  23. Concernant le stérilet, il y a une légende qui dit que ça favoriserait les infections.
    Je dis “légende”, parce que mes quatres femmes ont porté le stérilet et aucune ne s’est plainte de quoi que ce soit, ni n’a été infectée.
    Mais bon, faut quand même faire un peu gaffe à ce qu’on fait, si on baise après avoir traîné dans la terre, faut pas trop s’étonner de trouver des taupes dans la taupinière.

  24. Bein , si tu tient tant que ca à être contraseptiser , tu n’a qu’a simplement revenir en france . Dans ce merveilleux pays , ou 1 femme pour 4 à 5 homme , impose une castration mentale et physique presque coutumiere , avec un peu de chance tu tombera dans l’epoque ecolo idéal-fiste , avec au programme tv clonage humain et achat d’organes pour lgbt en superette … de quoi te racheter une belle paire de boules toute neuve le moment venue lol ;)

  25. Hello,

    Tu as oublié l’anneau vaginal. C’est pas remboursé, et je sais pas ce que ça donne niveau fiabilité, mais par contre la femme ne le sent pas (faut le changer tous les 3semaines-1mois je crois), et je l’ai jamais senti non plus (et pourtant j’en ai une de 19cm, donc je vais bien au fond). Perso, de ce que j’ai testé, c’est le mieux.

    Bisous

  26. Y’a aussi l’éjac facial

  27. Entendu ce matin … A suivre, L’Australie une alternative à l’Inde

  28. @Clem: C’est pas efficace comme technique de contraception : http://fr.wikipedia.org/wiki/Co%C3%AFt_interrompu

  29. @Pouet: oui c’est vrai, mais c’est un truc aux hormones comme le patch ou la pillule finalement.

  30. Moi je ne couche que lorsque les femmes ont leurs règles.

  31. Tu peux aussi coucher avec des femmes qui sont déjà enceintes ou ménopausées.

  32. Georges

    Il suffit de ne coucher qu’avec des individus suffisament éloignés génétiquement pour que la fécondation ne puisse pas marcher. Chèvre, brebis, chien… Ou si tu veux rester dans de l’humain, tu prends le TARDIS et tu vas coucher avec une Homo erectus (neandertalis ça risque de faire des croisements, ça s’est déjà vu par le passé…).

    Plus sérieusement, de ce que j’en sais (le témoignage de ma copine), la contraception non-hormonale c’est le bien. Elle a essayé plein de types de contraceptions hormonales pour enfin se fixer sur le DIU (j’aime pas employer le terme de stérilet, quand on sait qu’il provient d’une campagne de contre-marketting en essayant de faire peur en sous-entandant que ça rend stérile).
    Résultat : Un peut long à se mettre en place (règles bizares et très irrégulières pendant 4-5 mois, ‘faut que le corps oublie toutes les saloperies d’hormones qu’il avalait avant et se mette à fonctionner sur ses propres cycles…), retour de la libido perdue au détour d’un effet secondaire bien connu des prises d’hormones, que du bonheur.

  33. osef osef

    J’avoue, la ménopause ça reste encore la meilleure contraception :)

  34. @Pouet Merci pour le rappel sur l’anneau vaginal, qui est une prouesse!
    J’entend par la, la meuf n’a pas besoin de se souvenir de prendre la fucking pilule tous les jours, juste 1 fois par mois (la fille le porte pendant 3 semaines, 1 semaine de coupure). Il s’agit du même principe que la pilule _sauf que_ c’est un truc qui n’agit que localement, c’est à dire que c’est “à priori” moins dangereux que la pilule et avec la même efficacité.
    Après, niveau ressenti, ça arrive de le sentir et parfois que ça frotte, mais par contre il est possible de l’enlever pendant 1h, càd le temps de faire quelques trucs, il ne faut bien sûr pas oublier de le remettre.
    Si on oublie de le remettre, et qu’on est la 3eme semaine, les risques sont minimes, si c’est la première semaine il y a de très fort risques de grossesses (dixit la notice).

  35. J’ai aussi oublié de dire, l’anneau vaginal est un contraceptif 3eme génération, donc avec les mêmes risques que les pilules 3ème génération.

  36. @Georges : oui d’ailleurs la fameuse baisse libido liée à la pilule, il y a plein de gynéco qui la nie. C’est très énervant.

  37. Le trilingue

    Sinon ya le 69

  38. Elendil

    J’ai un prof en TD de socio, qui est spé dans les genres et la sexualité, qui a testé les pilules masculines, pendant une dizaine d’années.

    Apparemment, d’après ce qu’il raconte, ça fonctionne, pas sur tout le monde, mais ça commençait à porter ses fruits.
    Sauf qu’après beaucoup de sondages, ils se sont heurtés à une majorité écrasante de machisme primaire “ééééé les pilules c’est pour les meufs, c’est de leur fautes les gosses, moi c’est pas mon soucis”.

    Et voilà comment un projet, fabuleux, génial pour quiconque n’est pas un débile congénital, ou simplement un gros macho, s’est transformé en abandon pur et simple.

  39. La pilule est une avancée, mais ce n’est pas non plus fabuleux. Ca a un vrai impacte sur la santé, et les femmes qui en prennent massivement peuvent le payer sans qu’elles sachent pourquoi car les médecins leur disent rarement.

  40. J’allais te proposer aussi de congeler quelques-uns de tes nageurs au cas où tu ne serais pas sûr et certain de ta décision. Vu que ça a l’air de l’être, tu peux bien dire à ton demeuré rétrograde de médecin que tu l’as fait et qu’il n’a pas à s’inquiéter, histoire qu’il te valide l’opération.

    Ce qui m’énerve sur les contraceptions et contragestions, c’est qu’on donne toujours le pourcentage théorique de réussite, alors que le pourcentage effectif est parfois assez différent et motiverait un choix autre. Exemple : la pilule, 99,8% (à peu près) SAUF QUE on est combien à l’avoir oubliée une, deux fois, parfois des dizaines de fois, parfois à un très mauvais moment ? ça fait chuter le pourcentage effectif à 95% environ en fait c’est pire que ça : lien on chute à 92% !

  41. J’avais jamais vu les choses sous cet angle. Effectivement, et c’est pareil pour la capote : combien de fois tu la met mal ou tu utilise un produit pas adapté avec ? Ou alors que fais un truc avec les dents ou les ongles ? Ou alors que tu y vas trop vite ?

  42. J’continue mon roman.
    Ayant déménagé j’ai changé de gynéco et pour la première fois on m’a proposé d’autres méthodes que celle que j’ai eue ado, et j’ai essayé le DIU progestatif. Progestatif car ça me promettait de ne pas avoir des règles déréglées comme avant ma prise de pilule ; pari réussi : je n’ai plus de règles du tout, à part période de grand stress. Je n’ai jamais eu de souci avec mon DIU en 8 mois à part un gros moment de stress + très mauvaise nouvelle => soit je sentais mon DIU soit j’avais l’utérus qui dansait la samba. Par contre une copine l’a mal supporté ; tout allait bien jusqu’à ce qu’au bout de 3 mois elle ait de grosses douleurs et en qqs jours il s’était frayé un chemin vers la sortie.
    J’envisage de passer au cuivre d’ici 1-2 ans quand je serai posée, hors de l’école. En tout cas, vu le nombre de soirées que j’ai faites en école et les fois où j’ai dormi hors de chez moi, j’étais bien contente de ne plus avoir à penser à prendre la pilule avant de sortir (avec un pti verre de bière). C’était pas une vie, ça.

    Enfin, dernier coup de gueule : on est très mal informées sur les interactions médicamenteuses. Je trouve ça légèrement flippant.

  43. combien de fois tu la met mal ou tu utilise un produit pas adapté avec ?

    ôtes-moi d’un doute, c’est pas sur la tête qu’on la met ?

  44. ôtes-moi d’un doute, c’est pas sur la tête qu’on la met ?

    Bah ? C’était pas le nombril ?

  45. @Sam : Eh ouais, 15% d’efficacité effective pour le préservatif masculin, pfouu.
    En rematant le tableau que j’ai mis en lien, le top 3 est donc vasectomie, DIU hormonal et ligature des trompes ; suivis de très près par le DIU au cuivre (NB: oui, je déteste aussi l’appellation “stérilet”, je préfère dire DIU puis expliquer). Ensuite on passe direct à 3% puis 8%. Aouch.

  46. Bon et l’ATM dans tout ça ?
    C’est pourtant le seul moyen sûr à 100% de pas pondre de mongolien.

  47. @Max : effectivement, c’est une bonne solution. Quoique faire attention, faut pas larder la nana de coups de couteaux après ça, vu qu’apparemment la nature est miraculeuse et tient à nous faire tomber enceinte…. ou alors on nous fait prendre des ovaires pour des lanternes euh ! testicules !

  48. J’ai pas lu les commentaires jusqu’au bout, mais je vais me permettre de faire du lobbying pro-DIU (le vrai nom du “stérilet”) parce que quand même, il en a besoin !

    -le stérilet ne rend pas stérile, le terme de “stérilet” aurait été créé à l’origine dans le but de discréditer cette méthode de contraception par des médecins réticents… et ça marche encore.
    - on peut avoir un DIU sans avoir eu d’enfants, contrairement à ce que disent de nombreux médecins
    -le DIU n’augmente pas le risque de grossesse extra-utérine ou le risque d’infection. Par contre, il peut aggraver une infection installée, donc à réserver absolument aux couples stables/fidèles, enfin safe niveau MST

    2 types de DIU:
    - le cuivre tue les spermatozoïdes & empêche la nidation
    - le DIU hormonal empêche le passage des spermato & empêche la nidation (et diffuse beaucoup moins d’hormones que la pilule)

    Avantages:
    - efficacité >> pilule (voire efficacité = ligature des trompes)
    - efficace 5 à 10 ans
    - peut servir de contraception d’urgence si posé dans les 5 jours qui suivent un rapport à risque (parce qu’il agit contre la nidation)
    - une fois posé on le sent pas

    Inconvénients
    - la pose peut être douloureuse
    - parfois l’utérus “rejette” le DIU (passé 3 mois après la pose risque quasi nul)
    - le cuivre peut entraîner des règles + longues/abondantes/douloureuses, ou des allergies

    Donc s’il n’est pas plus utilisé, comme disait un commentaire + haut, c’est parce que personne n’en parle, il y a beaucoup d’idées fausses dessus, évidemment ça rapporte moins de sous que la pilule, que ce soit aux labos ou aux médecins. Et pour les médecins c’est + simple de signer une ordonnance vite fait, peut importe si ça flingue la santé de la patiente.

  49. Concernant le retrait / coït interrompu, je pensais que c’était vraiment foireux, jusqu’à voir cette vidéo :
    http://www.youtube.com/watch?v=OMT7PKknHGY
    (sous-titres FR dispo)

    Pour autant je miserais pas dessus mais c’est quand même intéressant !

  50. Bonjour

    Un peu de troll pour ouvrir la discution.

    Je suis sage-femme, je veux pas de la contraception.
    J’ai besoin de travail moi, j’ai besoin de vivre, il faut faire des enfants à foison.
    En plus, c’est pas made in france
    Tueur d’enfant

    Sinon, je trouve ceci très courageux d’avoir au moins la réflexion. Une des raisons qui font que la contraception est du coté des femmes est que c’est la société occidentale (américaine, française et autre) qui produit la contraception et que le rôle de la femme a toujours été de faire l’effort.

    (L’autre raison est d’ordre technique, il est plus facilement d’arrêté un ovule que 7 millions de spz).

    Si jamais, l’occasion se présente pour vous d’aller en inde, voici 2 conseils:
    - afin d’éviter les infections urinaires qui pourront survenir => boire en continue pendant le séjour et pendant les 3 mois qui suivent des truc à base de cranberry (c’est une baie canadienne qui a la particularité d’offrir un effet bactério-statique au niveau de la vessie)
    - prendre rdv chez un urologue, l’avisé de votre choix (surtout lui dire que vous vous en foutez de son avis), qu’il puisse faire un checking avant et un checking après => comme ça s’il y problème, vous le saurez rapidement.

    Bien cordialement
    Merci pour votre site et l’ensemble des infos qu’il contient.

Flux RSS des commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <pre lang="" line="" escaped="" highlight="">

Jouer à mario en attendant que les autres répondent