La fin de l’ère du spam de sites pornos 7


Petit billet juste pour dire que cette époque où tout mail entré dans un formulaire sur un site de cul se retrouvait immédiatement noyé dans un flot d’emails publicitaires touche à sa fin.

L’industrie adulte a-t-elle soudainement une crise morale ?

Non, c’est juste que ce n’est plus efficace du tout.

La plupart des mails sont maintenant arrêtés sans efforts de l’utilisateur par tous les grands services de mails gratuits. Ils ne les voient même pas. En fait, ça en devient chiant car parfois les mails de confirmation d’ouverture de compte, les liens de validation et les reset de mots de passe y tombent aussi si le nom de domaine est trop tendancieux.

Le mail, en soit, n’a pas disparu. La mailling list est toujours d’actu, et fonctionne bien : le user peut se désabonner pour de vrai, et les intéressés (il y en a plus que le geek en moi veut l’admettre) cliquent consciemment sur les liens qu’elle inclus.

Le spam n’a pas disparu non plus. Il a changé de forme. On ne vend plus les mêmes choses, de la même façon. Mais les spams de cul sont une espèce en voie de disparition. Les derniers à le faire ont sans doute juste oublié de killer leur CRON.

RIP

J’ai commencé ma carrière dans un boîte qui faisait du spam SMS. Et ça malheureusement, ça ne se désengorge pas, j’en reçois toujours aujourd’hui. Le karma je vous dis, le karma…

7 thoughts on “La fin de l’ère du spam de sites pornos

Leave a comment

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.