Il faut coucher utile 23


Petit transcript, parce que j’adore rappeler que tous les avis sont dans la nature.

Je déjeune avec une très ancienne amie d’enfance, chanteuse lyrique de métier, glamour, voir cul-cul, bobo bio récupérant ses meubles dans les poubelles, amatrice de chats, d’une grande gentillesse, le sourire tendre servi avec des tâches de rousseur. Bref, pas la Paris Hilton de base.

Sam : “En fait tu considères que ta carrière décolle vraiment quand ? Quand tu n’as plus besoin de faire d’auditions ?”

Coraline : “Plutôt quand tu es payée ce que tu dois être payée pour ton travail. Les auditions, ça n’a rien à voir. Moi je galère toujours. Tu te souviens de mon amie Pascaline ? Celle qui a couché avec < Insérer ici le nom d'un grand ténor >. Dans la foulée elle a eu 3 auditions avec 3 des plus grandes maisons de Paris. Il faudrait que j’apprenne à faire comme elle.”

“Au moins vous les filles, vous pouvez faire ça. Nous on peut même pas coucher pour réussir.” (Sauf avec les gays, mais j’y ai pas pensé sur le coup. Remarque je devrais peut être tenter la cougar.)

“Attend, c’est le minimum. Déjà elle couche avec lui, c’est normal qu’il fasse quelque chose pour elle. Elle a pu se faire écouter par une agence qui m’a répondu qu’ils n’avaient plus le temps d’écouter personne. Comme ça, sur un coup de fil du mec. Moi je suis pour, hein. Si le mec te plaît pas, non, mais si il te plaît, y a pas de raison. J’avais un prof de chant qui me disait ‘Il faut coucher utile. Agréable, mais utile.'”

FEMA, où es-tu ?

23 thoughts on “Il faut coucher utile

  • sil

    En même temps, en matière de droits des femmes, les parisiennes ne sont pas vraiment à la pointe du progrès. D’ailleurs, les milieux bourgeois sont restés très machistes.

  • Teocali

    “Attend, c’est le minimum. Déjà elle couche avec lui, c’est normal qu’il fasse quelque chose pour elle.” <== Autant pour la réciprocité du sexe…

  • Goldy

    @sil

    je ne vois pas où vous voyez du machisme dans le cas présent car il semblerait qu’il s’agisse pour le coup d’une femme profitant d’un homme pour obtenir des faveurs (et non pas l’inverse).

    Je veux dire par là, si en tant qu’homme vous avez une relation avec quelqu’un, je suppose que vous aurez certaines attentions envers cette personne non ? enfin en ce qui me concerne, mon sens de la sympathie me pousserait sans doute à agir ainsi personnellement…

    Je trouve ça un peu déprimant de constater que la sexualité des individus soit à ce point mis à part dans le panel de toutes les relations que peuvent avoir les gens… en quoi avoir des relations sexuelles avec quelqu’un ou simplement être amis avec cette personne devraient être considérés différemment d’un point de vu social (et utiliser des éléments sémantiques de dominations comme machisme ou sexisme alors qu’il ne s’agit rien d’autre que deux personne ayant des relations indépendamment du fait qu’elles soient sexuelles ou pas).

  • Sam Post author

    Le but de l’article c’est surtout de rappeler qu’il n’y a pas de case “comportement sexuel”. Tout se fait, tout est acceptable, pourvu que tout le monde soit consentant. Il n’y a pas de profile type.

    Les filles ont, comme les mecs, le droit d’instrumentaliser le cul, ce n’est pas la fin du monde.

  • Sam Post author

    @sil: elle n’habite pas à paris :-) Pour le reste, je laisse l’analyse aux lecteurs. Je rejoins @Krikor.

    @François: woooops.

  • JEEK

    Mmmh… Relation gagnant/gagnant ?
    Bon, à partir du moment où tout le monde est content du plan…baaah what else ?
    :-)

    Mais, faut quand même que les 2 côtés soient sur la même longueur d’onde sur ce coup là, parce qu’un coup d’enfumage plus tard…
    …and this->war(le cul, parfois ça pardonne pas) !
    :-D

  • kontre

    @JEEK: celle qui sera pas contente, c’est celle qui se fera rebouter parce que celle qui a couché lui a pris sa place. Moi, ça me fait penser à de la corruption : certes, le corrupteur et le corrompu y trouvent tous des deux leur avantage, au détriment de tous les autres…
    On peut dire que c’est le jeu ma riche Lucette, mais c’est pas ça qui va améliorer les choses en général.

  • Sam Post author

    C’est de la corruption. Comme le piston ou le backshish. Les meilleurs plans se font TOUJOURS par cooptation dans notre monde, pas par méritocratie comme dans le monde des hackers.

  • JEEK

    kontre : Bien sûr que celle qui se fera “bouler” (parce qu’il y en a une qui a couché pour prendre la place) ne sera pas contente, c’est d’une logique implacable… Mais sans enfoncer les portes ouvertes, je crois pouvoir dire qu’on y peut pas grand chose !

    Alors, peut on être amoral sans immoralité ? Bonne question, ça pourrait faire un sujet de discussion qui tienne éveillé pendant les longues soirées d’hiver (échanges qui seraient passionnants ceci dit)…
    …quelques soient les circonstances, les comportements humains sont variés et certains s’adaptent “comme ils le peuvent” ou du moins comme ils le veulent et ce n’est pas toujours pour le “bien” de la société (société, que l’on définit parfois comme étant la somme de toutes les interactions entre les membres d’un groupe constitué).

    Bref… On pourrait en dire beaucoup (et là j’suis un peu claqué donc je ne vais pas m’appesantir sur le truc pendant des plombes) et ça finirait par la création d’un nouveau tampon du style “TL;DR” et que je traduis souvent par un laconique : trop long, trop chiant, fais un résumé !

    Ma conclusion : quoi qu’on fasse pour arriver à ce qu’on veut, après il faut accepter et surtout assumer (et ça, c’est pas toujours facile car nous sommes parfois notre pire juge) ; alors, ceux ou celles qui font n’importe quoi, pour ma part, je les laisse avec leur conscience et j’essaie de faire avec mes atouts, ma conscience…parce que même là dessus, nous ne sommes pas égaux (c’est pour ça que l’équité est nécessaire en tout ; même si l’étymologie semble la même, pour moi l’égalité n’est pas l’équité).

    Nota bene : pour le fun, je précise que lorsque je parle d’égalité…j’axe mon propos sur le concept de différence et non pas sur celui de la supériorité ou de l’infériorité !

  • kontre

    Je suis d’accord avec vous (hélas). Ce qui me gênait plus, c’est que j’avais l’impression que pour vous tout allait mieux dans le meilleur des mondes.

    J’essaie de ne pas trop me la ramener non plus, je suis conscient d’avoir un diplôme qui m’ouvre toutes les portes en France. Même sans essayer d’en profiter plus que ça, ça me facilite énormément les choses point de vue professionnel.

    Ce blog me fait du bien, il y a des avis de tous azimut, exprimés dans la joie et la bonne humeur.

  • JEEK

    kontre : il y a pas mal de temps, lorsque j’étais UN PEU plus “tout feu tout flamme” et que j’explosais pour…parfois…pas grand chose, mon shidoshi est arrivé à me faire relativiser certains trucs à grands renforts de koans (p’tits trucs à la con un peu japoniais sur les bords mais qui m’éclatent encore bien les synapes)…
    …style : “Si tu comprends les choses, les choses sont comme elles sont. Si tu ne comprends pas les choses, les choses sont comme elles sont !”

    Assumons notre propre chemin (y a déjà assez de boulot sous nos propres pieds) et tachons de ne pas nous laisser polluer par le chemin des autres…
    …mais BORDAIL2MAIRDE c’est pas toujours facile de rester zen et calme !
    ;-)

  • roro

    Hum, je préconise de garder la bosseuse, et de lui affecter la coucheuse comme stagiaire; ce qui devrait créer une saine émulation.
    La coucheuse apprendrait le taf, et la bosseuse apprendrait à ressembler à autre chose qu’à une pomme de terre.
    C’est aussi ça, être manager.

  • Sam Post author

    Il y a parfois des opportunité dans le cul, mais il faut de la sagesse pour les… heu… l’élarger (imparfait de l’inventif de élargir).

Leave a comment

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.