Humour, réfléxion et cul: la formule ne date pas d’hier 8


J’ai toujours été fan de Fluide Glacial (Soeur Marie Thérèse, Little Kevin, Les Bidochons, Jean-Claude Tergal, Raymon Calburh, Super Dupont…). Max a presque l’intégral d’Édika et on les relis en boucle. On peut dire que la sametmax.com touch en a été fortement influencée.

Il y a tout dedans. Des situations à deux balles, des dialogues cultes, des rebondissements aussi absurdes qu’une blague de geek, et du sexe inséré complètement gratuitement :

Planche d'Édika de l'album "Crobards ine Love"

Croyez-le on non ceci est la case qui à le plus de sens dans cet album d'Édika.

 

La culture française ce n’est pas que les musées, les chateaux, le vin et la bouffe. C’est aussi le cul, l’impertinence, l’humour décalé et une forte tendance à la créativité là où on l’attend pas. C’est Coluche, Les Nuls, Les inconnus, c’est Desproges, c’est le Joueur du Grenier. Bref.

Tout ça ce n’est pas geek, c’est français. Pourtant la culture geek s’appuie largement dessus. On est fiers d’être intelligement cons. Et accessoirement un peu obsédés.

C’est fou quand on y pense. Les entreprises, l’école, l’administration, et à peu prêt tous les médias hurlent en permanence l’idée que l’on ne peut pas être drôle et compétent, en train de s’amuser et performant, amusant et intelligent, sexuellement orienté et respectueux. Il parait qu’on doit s’emmerder au boulot, rester calme sur les bancs de classe, faire la gueule au guichet et surtout, surtout, ne pas parler d’organes génitaux à des inconnus.

Nous allons contre notre propre nature. Je crois que ce blog a du emergé d’un instinct pour rééquilibrer tout ça. Vous êtes bien des inconnus non ?

8 thoughts on “Humour, réfléxion et cul: la formule ne date pas d’hier

  • roro

    Y’a juste un détail, Un dessin qui a couté au grand maximum 4 heures de travail, qui a déjà rapporté des sommes colossales à son auteur. …Et bien je n’ai pas le droit de le faire figurer en personnage principal d’un jeu gratuit et open source, sur un site où la seule pub est une référence à une oeuvre caritative.
    Alors moi, les ” artistes” je leur chie dessus.

  • Sam Post author

    Ah roro, tu es dans notre top ten des lecteurs les plus diplomates :-D

    (surtout que je doute qu’Édika soit millionaire).

    Je suis d’accord sur le principe du partage des oeuvres culturelle, mais je pense que le problème vient bien moins des artistes que de leurs éditeurs et de leurs ayant droit.

    D’ailleurs, y a qu’a lire un fluide glaciale pour comprendre qu’ils alignent un plagiat à la minute, alors c’est aussi dans leur culture la réalisation.

  • Freak0

    Le fait que les artistes vivent correctement de leurs œuvres est une choses qui n’existe que depuis l’apparition de l’industrie du divertissement, préalablement sur les 2000 dernières, les ménestrels, saltimbanques et autres artistes dans leur grande majorité ne vivaient convenablement que grâce au mécénat. Bah oui, chanter à la fête du village ça rapporte pas bezef.

    La plupart des grands peintres n’ont été reconnus que bien des années après leur mort, il vivaient bien souvent dans la misère.

    Ce que les artistes doivent comprendre c’est que le modèle dont ils bénéficient actuellement n’est que temporaire, le fait de vendre des disques ou des images dans le but de gagner sa vie n’existe que depuis 50 ans et disparaitra aussi vite que cette “erreur” est apparue.

    Après, évidement, c’est polémique, politique etc … mais personne n’a pleuré la disparition des moines copistes à cause de Gutenberg, mais aujourd’hui, on devrait pleuré sur le sort d’artistes ou de Major qui profitent d’un système dépassé et à bout de souffle à cause d’Internet ?? Non me faites pas rire.

    Désolé, je sais que ce n’est pas le sujet de ce billet, je m’en excuse mais les commentaires précédents m’ont titillés :)

  • roro

    Il faudra bien qu’un jour quelqu’un se décide à définir ce qui est: ” du travail ” et ce qui n’en est pas.
    D’un coté, j’ai un boulot ( travail ), et d’un autre coté, je code pour m’amuser, je dessine pour m’amuser, je fait des midis pour m’amuser…E il ne me viendrait pas à l’idée de faire payer
    des jeux, qui pourtant représentent des heures de prise de tete.
    J’ai eu le beurre en les faisant…Je veux bien le cul de la crémière…Mais pour le pognon c’est bon.
    C’est quand meme bien d’avoir les bons tuyaux de Sam and Max
    en cadeaux.
    Et le marsupilami, il peut aller se faire e…. houps! pardon..Je m’égare….

  • roro

    Un truc simple:
    Quand une oeuvre a rapporté à son auteur x millions, elle tombe dans le domaine public…et basta.
    Mais demander à des porcs de réfléchir, c’est comme demander à une pomme de terre de jouer du violon.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Utilisez <pre lang='python'>VOTRE CODE</pre> pour insérer un block de code coloré

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.