DTC, si ça rentre, ça ne ressort pas ! 3


Ceci est un post invité de Oligator posté sous licence creative common 3.0 unported.

Voici un petit point technique sur notre anatomie (hommes et femmes) et une mise en garde sur la pénétration anale à l’aide d’un sex-toy… ou encore d’un objet du quotidien pour les plus économes !

Il faut savoir que cette zone sensible présente une particularité souvent méconnue des amateurs en herbe de sensations fortes ! Tout objet inséré dans l’anus est fort susceptible d’y rester coincer à partir du moment où sa base passe la barrière du sphincter interne (zone musculaire circulaire localisée quelques cm après l’entrée de l’anus) d’où certaines complications majeures faciles à imaginer.

Certains fournisseurs de sex-toys l’indiquent d’ailleurs très clairement dans leurs précautions d’emploi dédiées : pour une stimulation de ce type, il faut impérativement utiliser une référence prévue pour, c’est-à-dire pourvue d’une large base empêchant toute absorption.

Sex-toy anal

 

Accident domestique ou sexuel, même combat

Si une telle mésaventure devait vous arriver, mieux vaut vous rendre directement aux urgences où le personnel est largement habitué à gérer ce genre d’accidents domestiques…

Oui, et en particulier lorsque le corps étranger incriminé est une bouteille en verre, un bout de manche à balai ou encore un concombre bio, le patient affirme la plupart du temps se l’être malencontreusement introduit en glissant ou en s’asseyant dessus !

oops

 

Mourir de honte ou mourir, il faut choisir

Car n’imaginez pas que votre joujou va ressortir tout seul. Non non, ce serait bien trop simple. Vous pourriez attendre longtemps avant de vous soulager, tellement longtemps que vous pourriez même en mourir ! Vous l’avez compris, le passage par la case hôpital s’avère indispensable.

Si vous êtes chanceux, vous aurez droit à quelques sédatifs ou une anesthésie générale, le tout accompagné d’une exploration de votre orifice à l’aide d’un spéculum et d’une pince pour retirer l’ustensile. Pour les moins chanceux, direction le bloc opératoire pour une intervention chirurgicale.

Pour en revenir aux sex-toys, les incidents liés semblent en nette hausse d’après les différentes sources : +50% par rapport à 2007 aux Etats-Unis, avec un pic en 2012 associé par certains à la sortie du roman érotique Fifty Shades of Grey !

Sur le vieux continent, le dernier en date recensé évoque un sex-toy de 23 cm coincé dans le rectum d’un irlandais, mais ce dernier semble être un sacré coquin puisqu’il s’agirait d’un récidiviste !

Vous voilà prévenu maintenant.

Et pour terminer en fanfare, une dépêche AFP {risible|tragique}, non loin du sujet !

3 thoughts on “DTC, si ça rentre, ça ne ressort pas !

  • Sam

    Au passage, deux de mes colocs travaillent à l’hosto.

    Des gens qui ont “glissé”, ça arrive très, très souvent !

    Donc ouai, le ton de l’article est léger, mais le conseil important. Parce que si une bouteille casse dans votre rectum, c’est la merde… Si je puis dire.

    On peut aussi mettre un cordon pour récupérer l’objet, a condition de bien l’attacher.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <pre> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.