Des idées que j’aurai jamais le temps de faire. 31


Ceci est un post invité de Réchèr sous licence creative common 3.0 unported.

Mon cerveau est absolument génial. Il trouve tout le temps un tas de projets super. Le problème c’est que mon corps est une grosse feignasse, et ne prend jamais le temps ni le courage de les réaliser. Du coup, je me retrouve avec un tas de bazar dans la tête dont je ne ferais jamais rien. Le mieux, c’est de l’offrir au monde.

Il y a un peu de tout : du potentiellement intéressant, du bien débile, et du carrément glauque. C’est en vrac, faites en ce que vous voulez.

Et puisque ça semble être une tradition pour les articles longs : un peu de musique.

Chocolate DB

“Maintenant, vous savez sur quoi vous allez tomber”

ipad_chocolate_ichocolates

Repas de Noël en famille. Au moment du café, votre grand-mère pose la traditionnelle boîte de chocolat sur la table. Votre tante est allergique aux noix, votre cousin converti à l’islam ne boit plus d’alcool, y compris sous forme de liqueur, et vous, vous voudriez éviter le caramel car ça colle aux dents. Comme chaque année, votre grand-mère a jeté le papier de description de la boîte, parce que “c’est écrit trop petit dessus”.

Le site de recensement Chocolate DB est là pour vous sortir de ce genre de situation délicate, avec des informations détaillées et individuelles de chaque chocolat, dans chaque boîte. Bien évidemment, le site comporte le bataclan habituel : tags, fonctions de recherche, avis des consommateurs, …

Si ça marche bien, on peut ensuite mettre en place un service d’échange entre personnes habitants à proximité. Deux machins dégeux à la noix de coco contre un succulent praliné au gianduja ? Ça marche !

Le concept est généralisable à tous ce qui se vend sous forme d’assortiment : yaourts aux fruits, sachets de thé, bonbons, bières, …

Pub’homme

toilet-paper-ad

Site web de contre-pouvoir à la publicité.

Au début, il y aurait juste des analyses et des recensements, pour mettre en lumière les techniques de fourbe régulièrement utilisées par la publicité :

  • hyperréalité
  • misandrie
  • sexualisation injustifiée
  • flatterie
  • association arbitraire avec une célébrité

Sérieusement, quelqu’un pourrait me dire ce qu’il y a de sexuel dans un putain de clacos ?

Ensuite, il serait envisageable de créer des structures de soutien aux victimes de la publicité. Par exemple :

  • Les techniciens Carglass. Il y a certainement beaucoup de clients qui se foutent de leur gueule, et les plus extrêmes ont peut-être même envie de leur cogner dessus.
  • Les gens qui s’appellent Mégane Renault ou Zoé Renault.
  • Les parents dont les enfants font des caprices à cause des jouets qu’ils voient dans les publicités.

(Parce que tout le monde n’est pas capable de se défendre aussi bien que les Leneuf).

Pour finir, on pourrait s’offrir quelques flash mobs. 500 personnes se retrouvant à une finale de Rolland-Garros pour balancer des Kinder Buenos à la gueule de Jo-Wilfried Tsonga, ça vous tente ?

Un jeu web avec une économie déflationniste

WoW_stats

Si vous lisez ce blog, vous connaissez déjà les bitcoins et les crypto-monnaies. L’une des raisons pour laquelle ce type de monnaie ne se démocratise pas, c’est qu’elles sont déflationnistes, un fonctionnement assez inhabituel. Un jeu web permettrait de le faire découvrir, d’expérimenter des situations, de détecter des comportements émergents, etc.

Pour le jeu en lui-même, pas la peine de se prendre la tête, il suffirait de reprendre un thème classique : gestion d’une ferme / d’un héros / d’un bar à gigolos … L’économie du jeu aurait les particularités suivantes :

  • La quantité totale d’argent ne change jamais. Au départ, tout est dans la caisse commune du jeu. Pour l’exemple, mettons qu’il y ait un million de pièce d’or.
  • Les premiers joueurs inscrits reçoivent 100 pièces d’or, les suivants 50, les suivants-suivants 5, etc. (Au passage, ça incite à s’inscrire le plus tôt possible). Au bout d’un moment, les nouveaux arrivés ne reçoivent rien. Ce n’est pas grave, ça ne les empêche pas de jouer, et de se constituer un capital de départ en produisant et vendant des objets de base aux autres joueurs.
  • Une pièce d’or est divisible à l’infini. Vous pouvez acheter une caisse de patates à 0.0000001 pièce d’or.
  • Pour que l’expérience soit complète, il faut que les joueurs puissent également faire du troc.

Ce dernier point comporte un risque, car les joueurs pourront décider d’utiliser une ressource de base pour leurs échanges, à la place de la monnaie déflationniste. Par exemple, ils définiront leurs prix en caisse de patates, plutôt qu’en pièces d’or. Ce risque est toutefois limité. Si la caisse de patate devient de fait la monnaie universelle, tous les joueurs chercheront à en fabriquer. Comme c’est une ressource de base, elle est très facile à produire, et elle deviendra donc une monnaie hautement inflationniste, en laquelle il sera difficile de faire confiance. Il y aura peut-être cohabitation de plusieurs monnaies. On ne sait pas, mais je pense que ça vaudrait le coup de tester.

YourCryptoCoins

crypto-coins

Un logiciel simple pour créer sa propre crypto-monnaie, avec pleins de paramètres à ajuster, histoire de tester s’il y a plus efficace que le bitcoin :

  • masse monétaire totale.
  • coût de transaction.
  • récompense par preuve de travail et/ou preuve de participation. Montant des récompenses.
  • difficulté de minage.
  • diminution automatique. (Tous les X jours, le solde de tous les comptes existants baissent de Y%, afin d’inciter les gens à dépenser leur argent)

Ça permettrait aux gens de se créer leur petite crypto-monnaie locale, ce qui est peut-être un peu plus fiable que des bouts de papier imprimés à l’arrache avec écrit “Soleil” dessus.

Un réseau de communication vraiment décentralisé.

semaphore

Le problème d’internet, c’est que les adresses IP sont attribuées par des autorités centrales. Et le support de communication (les fils téléphoniques et le spectre radio) est également sous contrôle central. Je ne sais pas trop comment y remédier, mais ça mérite réflexion.

On pourrait mettre des capteurs et des petites lumières clignotantes sur les toits des maisons, qui se transmettraient les informations entre eux. Concrètement, vous ne pouriez communiquer qu’avec vos voisins, mais des messages pourraient transiter de maison en maison. Et on utiliserait des uuid pour identifier chaque point du réseau. Avec un système de clé publique-machin-truc pour garantir l’identifiant de chaque point et éviter les usurpations d’identité.

Et pour les zones peu densément peuplée, on utiliserait des successions de petites lumières, ou des fils mais gérés de manière décentralisée.

Ce serait sûrement très lent et pas fiable (si vos voisins n’ont pas allumé leurs transmetteurs, vous ne pouvez plus communiquer). Mais ce serait “libre”. Et du coup, pas d’abonnement à payer, juste de l’électricité.

C’est vraiment brumeux comme idée, parce que j’y connais rien en bidouilleries réseau. Si d’autres gens ont des améliorations à proposer, qu’ils n’hésitent pas.

Poilatout

cousin_machin

Algorithme, qui, à partir d’une phrase donnée, renvoie le “poil au” correspondant.
Exemple :
“Quand l’imbécile montre la Lune”
-> “poil aux burnes”
“Le sage lui met un doigt”
-> “poil au foie”

Y’a plus qu’à plugger ça avec Siri, et votre smartphone vous permettra de spammer toutes vos conversations de “poil au”.

Si ça sert à rien, c’est que c’est indispensable.

Mi-tik

“Trouvez votre moitié”.

half_man_Andy_Gross

Vous êtes unijambiste de la jambe gauche. Vous vous inscrivez sur le site Mi-tik. Vous avez alors la possibilité d’être mis en relation avec des unijambistes de la jambe droite. Si vous trouvez quelqu’un qui vous correspond, vous obtenez 50% de réduction sur tous vos achats de chaussures.

Le site permet également de faire se rencontrer les manchots d’un bras, les borgnes, les “Van Gogh”, les hémiplégiques, …

HarDis (Harcèlement Distribué).

“Pensez dystopie globale, agissez dystopie locale”.

dented-car-chuck-norris

La loi française ne vous interdit pas de chier sur le palier de votre voisin, de rayer sa voiture ou de l’appeler à 2 heures du matin. Mais elle vous interdit de le faire de manière répétée. Ça s’appelle du harcèlement.

Le “réseau d’entraide HarDis” permet de s’affranchir de ce détail. Vous vous y inscrivez en déclarant un périmètre géographique d’action. Vous recevez ensuite des missions, vous demandant d’agir chez une personne-cible. Vous ne recevez jamais deux missions sur une même personne. À chaque fois que vous en effectuez une, vous envoyez une preuve de réalisation (photo, vidéo, …) et vous gagnez des points. Vous pouvez dépenser ces points pour créer des missions sur des gens que vous n’aimez pas.

L’identité et l’adresse des personnes-cibles est révélée le plus tard possible. Chaque compte a un indice de confiance, visible par tous, qui augmente lorsqu’on effectue une mission et diminue lorsqu’on en prend une et qu’on ne l’effectue pas. Le but étant de limiter les “espions” (des personnes qui ne veulent pas réaliser de missions, mais qui veulent juste surveiller si elles ne sont pas la cible de missions existantes).

Bien entendu, vous pouvez acheter des points, et bien entendu tous les outils d’anonymat sont disponibles : réseau Tor, crypto-monnaie, …

ADN-Fuck

“Là où y’a des gènes, y’a du plaisir”.

ensalada-de-pasta

La société ADN-Fuck rachète vos petits déchets corporels : salive, poils, sang, peaux mortes, urine, sperme… Elle les mélange avec ceux de centaines de personnes, et revend le tout sous forme de petit sachet.

Quelqu’un souhaitant commettre un acte illégal peut acheter l’un de ces sachet d’anonymisation, et le répandre sur les lieux de son acte. Bonne chance à la police scientifique pour retrouver l’ADN du coupable !

La société ADN-Fuck en elle-même ne commet rien d’illégal. Le commerce de poils de cul est, à priori, toujours autorisé dans la plupart des régions du globe.

RoboCraft

minecraft_robot

Un jeu vidéo comme Minecraft, mais avec des robots programmables (en python, évidemment !). On peut les faire miner, construire, explorer, transformer des ressources, etc.

Il y a déjà un add-on de Minecraft pour ça (ComputerCraft), mais c’est pas quelque chose de très officiel. Du coup, tout l’équilibrage du jeu est fait sans tenir compte de ComputerCraft. Un jeu conçu spécialement avec des robots, ce serait super chouette.

Ça rejoint le concept d’automatic-play, dont on parle ici ou là : http://gamestudies.org/1301/articles/depaoli_automatic_play

Et il faudrait une économie déflationniste dans le jeu. Et des robots à reconnaissance vocale qui disent “poil au cul”.

Multi-versus

multi_versus

Un jeu vidéo composé de mini-jeux, dans lequel deux joueurs ou plus s’affrontent, chacun avec un mini-jeux différent.

Par exemple, le joueur 1 (Tetris) affronte le joueur 2 (Puzzle Bobble). Lorsque le joueur 1 effectue des actions valorisantes, (détruire plusieurs lignes à la fois), il envoie de la difficulté au Puzzle Bobble du joueur 2 (des bulles noires impossible à détruire). Et vice-versa : si le joueur 2 détruit plus de 3 bulles d’un coup, il envoie des lignes de cochonnerie sur l’aire de Tetris du joueur 1.

Ce n’est faisable qu’avec des mini-jeux ou chacun joue sur son terrain (pas de Bomberman ni de Pong, par exemple), et ce serait une galère monumentale pour les équilibrer entre eux, mais ça serait vraiment fun.

Un format de fichier pour décrire des dessins animés.

Ce serait un format human-readable. C’est très important, car ça augmente la potentialité de bidouillage par n’importe qui, y compris des gamins de 8 ans.
Ça pourrait ressembler à ceci par exemple :

img_balle = http://s2.postimg.org/w709hznpx/balle.png
img_balle_ecrase = http://s18.postimg.org/hy41jochx/balle_ecrase.png
area = 147, 275
default_time = 5 ms

ball = Sprite(img_balle, 20, 0)
ball.move(0, 10)
ball.move(0, 10)
ball.move(0, 10)
ball.change_img(img_balle_ecrase)
ball.move(0, -10)
ball.move(0, -10)
ball.move(0, -10)

Et ça donnerait quelque chose de ce genre :

bounce_147

Et ensuite, on pourrait faire plein de trucs avec ce format de fichier :

  • des players web, des players desktop, des éditeurs, des extracteurs d’images,
  • des vidéos online (les images et les sons sont indiqués par des urls de téléchargement) et des vidéos stand-alone (tout est embarqué dans un .zip),
  • des options de sous-titres, de commentaires, d’audio-description, d’adaptation aux daltoniens et aux épileptiques,
  • des convertisseurs vers des fichiers vidéos classiques et vers du gif animé,
  • des méta-données pour les credits, la licence, le rating ESRB,
  • et bien d’autres choses encore !

Vous allez me dire : “mais il y a déjà plein de trucs qui font ça : le flash, les gifs animés, Blender…”

Oui, sauf que le flash c’est pas libre, les gifs c’est pas optimisé et c’est super compliqué à reprendre et à bidouiller, et Blender, il faut des mois de pratique avant de savoir faire quelque chose de correct.

Ce format de fichier permettrait de créer rapidement des petits trucs à l’arrache, des cartes de vœux, des memes animés, etc. Et comme c’est du texte, c’est versionable et éditable collaborativement.

Githubiser pleins de trucs.

github-octocat

Alors voilà, vous êtes un musicien et vous faites un solo de flûte à bec comme ça pour déconner. Vous le mettez sur gitsound. Quelqu’un d’autre arrive et ajoute une ligne de basse. Un autre y met quelques paroles. Un autre refait votre air initial avec une guitare électrique. Un autre reprend le tout en accéléré. Un autre y ajoute un “Cher effect” et colle un flow de rap par dessus. Et ainsi de suite.

Ou alors, vous êtes un modéliseur 3D et vous commencez à créer un arbre géant. Quelqu’un arrive et ajoute des mini-branches pour lui donner un air plus détaillé. Un autre met des textures plus belles pour les feuilles. Un autre creuse un trou à l’intérieur. Un autre le recopie en 1000 exemplaires sur un quadrillage pour en faire un décor de clip de Mark Gormley. Et ainsi de suite.

Il y a plein d’autres trucs qu’on pourrait githubiser afin de faciliter la création collaborative : les images (vectorielles ou pas), les recettes de cuisine, les règles de jeux de société, les dessins animés, les positions du kama-sutra, … Et pour certains médias, le github de base, qui ne permet de traiter que du texte, ne suffit pas.

Un Tolkien de la culture africaine

blackfoot-medicine-man-right

Tolkien connaissait toutes les légendes de son pays et d’ailleurs. Il a défini la plupart des éléments de l’heroic fantasy. Sans lui, pas de Donjons et Dragons, de World of Warcraft, ou de Harry Potter. Maintenant, l’heroic fantasy vole de ses propres ailes et emprunte des éléments à d’autres cultures : momies égyptiennes, ninjas asiatiques, doppelgängers teutons, mind flayer lovecraftien, …

Mais à part les zombis, on trouve très peu de choses empruntés à la mythologie africaine. C’est vraiment dommage, car avec le foisonnement culturel de ce continent, on pourrait créer des mondes imaginaires de dingue, peuplés de créatures étranges et de magie aux règles complexes, très différent de l’heroic fantasy.

Il faudrait une personne qui connaisse tous ces trucs (l’animisme, le vaudou, les totems, les esprits, …) et qui s’en inspire pour écrire une chiée de bouquins. Ensuite, les rôlistes, les gamers et J.K. Rowling feront le reste.


Voilà, ce sera tout pour le moment. Phosphorez mes braves, phosphorez !! Et si l’une de ces idées existe déjà réellement, prévenez-moi, ça m’intéresse.


About recher

Ouvrier-codeur dans une start-down experte en solution de karmagraphie logicielle. Inventeur d'un langage de programmation permettant de coder en alsacien. Ardent défenseur du mot "chevals". Membre du bar (mais pas du foo).

31 thoughts on “Des idées que j’aurai jamais le temps de faire.

  • fero14041

    Une idée de mon adolescence: un répertoire d’idées à hacker, classées/taggées/organisées/recherchables et libres de droit bien sûr. Et composables / étendables, de manière collaborative. Pour toutes ces putains d’idées qu’on n’aura jamais le temps et l’énergie de porter, ni même de s’assurer qu’elles soient “suffisamment bonnes” pour tenter une prmière réalisation. Parce qu’il n’y a pas que les experts d’un domaine qui devraient pouvoir le modifier (le domaine).

    Application possible: la politique bien sûr.

  • bussiere

    Multi-versus j’y avais pensé, pour faire l’ia des peits jeux dans de gros jeux.

    En gros une maman joue sur facebook et c’est l’ia d’un mini jeu dans un gros jeu AAA.

  • Ikario

    C’est le problème des idées… C’est pas le tout de les avoir, faut les réaliser. Enfin, il faut que le système (social au sens large), nous laisse la possibilité de les réaliser (temps/MdO et Savoir, principalement, argent ensuite)….

    Allez, je met mon grain de sel avant d’aller manger :

    Chocolate Db > idem sur cookstomize.fr
    Pub > tumblr + #twitter font ce genre de taf
    YourcryptoCoin > Quid d’en faire un wallet perso avec convertisseur automatique ?
    Vraiment decentralisé > pourquoi diable ne pas ré-utiliser au niveau local, les cables de cuivres ? Ton idée me fait penser a mettre des fils et des pots de Yaourt sur tout les toits…
    Mitik > Peut marcher entre comateux et tétraplégique ?
    Format de fichier animé > Qu’utiliserai tu si tu devais rendre ce traitement à priori “optimisé” ?
    Tolkien > j’ai un contact qui étudie les cultures orales et leurs modes de transmission centenaire si tu le souhaite..

    Enfin finissons par dire que nous avons tous 10ans d’avance :)
    Bonne appétit !

  • Réchèr

    Hey, mon article a été publié ! Youpi !
    Merci messieurs les sametmaxiens.

    Quelques réponses aux grains de sel :

    Vraiment decentralisé > euh… Si j’envoie un signal en utilisant les câbles de chez moi, c’est sûr que mon voisin peut les réceptionner ? Ça va pas directement à un central de communication des opérateurs téléphonique ? Est-ce que j’ai le droit de squatter ces câbles pour mon système de communication personnel ? Sinon les pots de yaourt, c’est une bonne idée. On pourrait avoir certaines personnes qui choisissent d’installer des lumières, et d’autres des pots de yaourt. Le tout est d’avoir des passerelles entre les deux.

    Format de fichier animé > C’est des détails d’implémentation. C’est pas grave si les premiers players/éditeurs sont mal foutus. L’important est d’avoir un format ouvert et human-readable. Mais pour répondre à ta question, je prendrais du python avec OpenGL pour les players desktop, et du HTML5 pour les players web (bien que je ne connaisse rien du tout à ce bazar qu’est l’HTML 5).

  • bussiere

    et pour le format de dessin animé tu as le svg animé hein mais si c’est un peu dur a lire :)

  • Seb

    Pour le dessin animé, y a processing, avec un module pour écrire en python au lieu du pseudo java (d’ailleurs, il en a été question y a pas longtemps dans un post de Sametmax!).

  • David

    Le coup du jeu où tu code le comportement de tes personnages, y’avait un projet de jeu il y a 15-20 ans : jeu de stratégie où tu définissais le code qui régissait le comportement de tes troupes. Je ne l’ai pas testé, je ne sais même pas s’il est sorti un jour. Ce genre dOVNI ça reste souvent au fond du placard, dommage :-)

    En essayant de retrouver le nom de ce jeu, j’ai aussi trouvé ça : http://paullangdon.com/code-combat/

  • foxmask

    mamienne d’idée c’était ca (coince depuis 2008 dans la tete).
    Je vous remets pas tout le billet et tant pis si vous allez pas le lire :)
    J’avais imaginé de faire une échelle qui, en fonction du kilométrage parcouru, montre un bon gros nuage noir de pollution quand le km est grand ou tout blanc quand le trajet est réduis, histoire d’orienté le basard sur de l’écologie :P
    Si vous zavez rien comprendu ; laisser tomber j’ai du mal à m’expreimassionnané ces temps ci

  • icefo

    Pour ton projet d’Internet décentralisé ça existe déjà en wifi https://projectmeshnet.org/
    La bande en 2.4 et 5 GHz est utilisable par tout le monde du moment qu’on dépasse pas 1w. apres faut voir pays par pays.

  • Joshua

    “Alors voilà, vous êtes un musicien et vous faites un solo de flûte à bec comme ça pour déconner. Vous le mettez sur gitsound. Quelqu’un d’autre arrive et ajoute une ligne de basse. etc.”

    Putain, ça existe et je n’arrive pas à remettre la main sur le nom (tiens, c’est une contrepètrie). Je l’avais testé, c’est excellent. Ca va me revenir. Ce post est complètement inutile en fait, tant pis.

  • Ikario

    J’ai une idée : faisons un site de “crowd-producing” d’idées ?!
    Ainsi si quelqu’un n’a pas le temps de produire une idée, il peut la mettre à dispo pour les autres (et donc garder au minimum les honneurs) tout en laissant ce projet contribuer au bien de l’humanité… Avec un slogan du style “un github pour tous, un github pour tout” :)

    Pour IT décentralise, je pensais plus à une sorte de DeathLan avec tes voisins… De mon point de vue les câbles existent déjà après tout…

    @foxmax : j’ai voulu te répondre sur ton blog mais les commentaires sont fermées. Ça pourrait être très intéressant en effet, j’imaginais ça aussi comme un “marché local du travail” ! L’offre et la demande qui s’en retournent à leur utilité première. Bon après on va pas faire le boulot de l’ANPE hein (quoique^^)…

  • Gring

    Salut !
    Mes deux associés et moi fraîchement diplômés d’une école de commerce avons une idée RÉVOLUTIONNAIRE pour créer une startup, ceci dit, il nous manque un codeur ninja.

    Je te parlerai de notre idée si tu signes un contrat de non divulgation (on a peur de se la faire piquer).

    Nous ne pourrons pas te payer directement, mais si tu développes toute notre appli, tu auras 2% de la boite.

    Deal ?

  • youpsla

    @Gring : 2% !!!! .. éventuel lol ….

    L’article explique en long et en large que le plus hard est de mettre en oeuvre et tu proposes 2% pour la partie peut-etre la plus hard de ton projet ……

  • Alkareth

    A propos de la communication vraiment décentralisée : faut se pencher sur la question d’un protocole de traduction pots de yaourt / lumières clignotantes, sinon ça risque d’être un souci tôt ou tard.

    Pas mal d’idées intéressantes dans cet article, je suis vachement fan d’HarDis, si un truc comme ça existait je serais sûrement client… Faudrait une modération sévère et pas déconner au niveau légal mais ça semble assez viable !

  • Gring

    @youpla : La rémunération peut se faire selon profil : 4% si + de 10 ans d’expérience en développement Swift.
    Vous serez de plus à la tête d’une équipe motivée de stagiaires non rémunérés, et vous pourrez disposer de tickets restaurant.

  • The other side of the universe

    Le coup du ADN fuck, j’y avais déjà songé, mais pas de façon commerciale :D

    Poilatout peut-être sympathique à faire, pas trop compliqué à mettre en oeuvre je pense.

    Le duel de mini-jeu, est plutôt cool. De mon côté, j’étais parti un jeu type arcade ou plateforme ou/et ou autre et pour effectuer des actions (sauter, marcher, courir, tirer etc.) le joueur devrait réussir un mini-jeu (combiner des blocs, calcul mental simple etc.). Ce principe pourrait même s’appliquer à un MMO, imaginer que vous aller crafter une superbe épée de la morkitue, et lors du processus de fabrication, un mini-jeu se lance, plus vous réussissez au mini-jeu et plus votre épée sera puissante par exemple.

    A l’heure actuelle, j’ai un projet qui me tient à coeur, et ce depuis plusieurs années : créer une application web qui permettrait d’explorer le web de façon originale et avec sérendipité. Avec une petite touche d’heuristique. Un genre d’application, qui puisse utiliser aussi bien la précision de la classification humaine que la capacité de traitement des données en masse des ordinateurs.

    Google indexe des miliards et miliards de pages, mais sur toutes ces pages, nous n’en consulterons hélas qu’une infime partie. Parce qu’en tant qu’humain, nous limitons nous même nos recherches souvent à la première page de Google. Et sur cette première page, on clique assez souvent sur les premiers liens, tout le reste va aux oubliettes. Mon truc, serait de valoriser les données que nous ignorons, parce que certaines valent la peine d’être mis en avant.

    Pour l’instant, je suis en train de créer une version alpha, qui serait simplement un mélange de wiki et de portail comme le faisait Yahoo autrefois, avec éventuellement une petite touche de social bookmarking.

  • Augustin_Pft

    Pour chocolate DB on peut aussi faire une app mobile, tu prends la photo de ton chocolat, ça la scan, si ça à un doute ça te propose une liste des différents choix possible puis ça te fait retomber sur la fiche du chocolat?

  • Réchèr

    @bussiere : Connais pas Neil Gaiman. J’essayerais de trouver une de ses lectures à l’occaz’.
    Le svg animé, c’est un peu trop compliqué pour être bidouillable. Mais y’a peut-être moyen d’extraire quelques éléments du format pour en faire une version plus simple.

    @Seb : ah oui, processing. J’en ai entendu parler. Faudrait juste lui ajouter un player web et ça deviendrait intéressant.

    @David : Code Combat, faut que je l’essaye. Mais là je suis en train de finir Desktop Dungeons.

    @Ikario : C’est une bonne idée ! Plus qu’à créer le site de crowd-idea-ing ! Si on peut pas le créer tout de suite, y’a qu’à mettre cette idée dans un site de crowd-idea-ing. Argh. So Meta.

    @Gring : Ta proposition qui ne manque pas d’intérêt. Mais je n’ai plus besoin de gagner d’argent. J’ai reçu un mail d’un correspondant Malien qui est prêt à me donner un milliard de francs CFA en échange de mes coordonnées bancaires. Du coup, je serais libre !

  • Fabien

    A propos de réseau décentralisés :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Topologie_mesh
    Le problème c’est qu’aucun opérateur n’a intérêt à faire ça, il se couleraient eux même..
    L’armée par exemple utilise avec succè de tels réseaux.
    Et la complexité est ENORME, surtout si le réseau devient grand et que ses membres ne sont pas fixes (téléphones par ex) : comment sont prises les décisions dans le réseau (à qui faire confiance) ? Comment savoir à un instant donné quels sont les chemins les plus court ?
    Aujourd’hui dans les réseau centalisés, ces problèmes sont contournés en ayant une liste “d’acteurs de confiance” (ex les chemins les plus courts sont annoncés par des AS en utilisant le protole BGP, et chaque AS ne fait confiance qu’à un certains nombre d’autres AS pour la mise à jour de ses routes).
    Ce qui peut d’ailleurs aussi poser problème, exemple : lorsqu’une mauvaise route à détourné une grande partie du traffic internet mondial vers la Chine (on ne sait pas si c’était volontaire ou une erreur mais il reste que c’est faisable) :
    http://www.clubic.com/internet/actualite-378996-chine-accusee-detourner-partie-trafic-internet.html
    http://www.infoworld.com/article/2624870/network-router/china-s-internet-hijack–attack-or-accident-.html

  • Pogs

    “Un jeu web permettraient de le faire découvrir” => “Un jeu web permettrait de le faire découvrir”

  • kontre

    Ça marche pas l’ADN-Fuck, c’est hyper règlementé le commerce de tissu humain.

    Github affiche pas mal de différences fichiers graphiques, genre tu peux voir l’évolution d’un .svg. Bien sûr, ça fait pas tout.

    Pour HarDis, commander des dégradations plutôt que de les faire soi-même ça va revenir à peu près au même, la loi française n’es pas si débile que ça.

  • Cinabre

    Je ne sais pas si ça répondra à tes attentes, mais il y a deux trucs qui me passent par la tête pour le format de fichier de dessin animé :
    povray et processing.

  • Guillaume

    Salut j’ai la flemme de lire les commentaires donc si c’est en double tant pis. Mais le git pour musicien existe bien. Ca s’apelle Splice. https://splice.com/

  • recher

    Merci pour le signalement des fautes. Je viens de les corriger.

    Rhaaa, la terminaison en “ais” / “ai”, je me vautre à chaque fois. En plus, maintenant la faute se retrouve dans l’URL. (Que je n’ais pas corrigé, sinon ça va péter les liens existants).

    Bon, il va vraiment falloir que je regarde processing, vu le nombre de fois qu’il est mentionné.

    Et en route pour de nouvelles aventures !

  • roro

    Réponse à Joshua; qui cherhe un site de collaboration musicale:
    Va donc voir ce truc: “CoverWithMe”.

  • jojo

    [J’aime déterrer des posts]

    Pour “Un format de fichier pour décrire des dessins animés.” regarde peut-être du côté de Nanim

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <pre> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.