Dans les règles du lard 7


Il y a une scène que j’adore dans Californation, c’est au premier épisode, quand le principal protagoniste est (pour changer) au lit avec une donzelle, qui lui dit qu’aujourdhui elle ne peut pas. Ca donne :

  • We can’t it’s dirty, dit la jeune effarouchée avec un air déçu.
  • Yes, it’s dirty… rétorque Hank, avec un air de satyre en lui sautant dessus.

Pour moi c’est un peu pareil, je trouve les proverbes du genre “quand coule la rivière du sang emprunte le petit chemin boueux” complètement inutiles.

D’abord, si une meuf veut pas s’envoyer en l’air pendant ses règles, y a peu de chance qu’elle accepte la sodo. Ensuite, si vous ne voulez pas mettre votre bite devant quand ça saigne pour des pseudos raison d’hygiène, qu’est-ce que vous allez la carrer dans un trou un caca ?

La période des règles, c’est tip top. D’abord, elle peut pas tomber enceinte si on couche aux premiers jours des règles. Ensuite, c’est auto-lubrifié. Enfin, beaucoup de femmes sont particulièrement chaudes pendant la période des règles, don’t on s’amuse vachement.

Autant je ne recommande pas le cuni, autant on aurait tort de se priver d’une partie de jambe en l’air durant cette période. Pun intented.

Evidement laissez lui le temps de tout retirer, y compris le tampax.

7 thoughts on “Dans les règles du lard

Leave a comment

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.