Cases 15


J’ai beaucoup voyagé. Vraiment beaucoup. Dans ma vie j’ai croisé :

Des racistes qui ont du cœurs
Des libéralistes qui défendent des monopoles
Des prostitués pudiques
Des chasseurs bouddhistes
Des femmes qui aiment se faire taper dessus
Des pacifistes collectionneurs d’armes
Des libristes qui ont des voitures électriques dernier cri
Des communistes riches
Des musulmans polythéistes
Des geeks sportifs
Des timides courageux
Des obsédés sexuels fidèles
Des végétariens violents
Des homosexuels heureux d’être mariés à une femme
Des enseignants incultes
Des dirigeants qui ont conscience qu’ils ne savent pas ce qu’ils font
Des adultes qui croient au Père Noël
Des vierges avec des rides
Des guérisseurs très malades
Des stalkers adorables
Des handicapés excellents grimpeurs de falaise
Des transsexuels plus beaux que des femmes
Des dealers qui ont une très bonne hygiène de vie
Des plombiers chanteurs de rock
Des écolos qui achètent du bio sur-emballé de plastique
Des immigrés qui sont pour la fermeture des frontières
Des israéliens et des palestiniens qui prennent l’apéro
Des personnes brillantes qui sont dans des sectes
Des sans-emplois qui travaillent beaucoup
Des fumeurs de 60 ans qui ont des poumons immaculés
Des anciens gros qui s’écartent car ils croient empêcher les gens de passer

Et bien d’autres choses pour lesquelles les mots n’ont aucun sens.

Cases, n.f. plur. : délimiteurs artificiels dans lesquels le monde ne tient pas.

15 thoughts on “Cases

  • JeromeJ

    Mais qu’est-ce que la normalité dans un monde de fous ?! diront certains.

    Vous êtes fous selon moi, mais ce n’est pas *forcément* une insulte. (Et j’irais pas jusqu’à dire que je suis normal non plus :|)

  • r4is3

    Ouais, perso j’ai tendance a penser qu’on a tous des idées preconçues mais que la veritable intelligence c’est de savoir aller au-delà, de remettre en cause ses a priori et d’en avoir rien à foutre des idées communéments repandues (voire acquises).
    Et puis aprés, il faut bien demarrer par classifier un tant soit peu pour trouver un sens aux choses, aux gens et aux idées.
    Bref, bon dimanche sous la neige!

  • JEEK

    Eh ouais, la “normalité” ça n’existe pas…
    …je ne sais plus qui disait que nous étions tous “fous” à des degrés divers ; c’est ÇA le truc, tous différents, même pour ce qui concerne ce qu’il y a dans “les boyaux de la tête” !
    :-D

    Et pour le reste, nous “jugeons” tous car nous avons tout un avis sur ce qui nous entoure ; on a tous un avis sur tout et y en a même qui ont surtout un avis…
    arf’

  • Bussiere

    “tout les gens qui generalisent sont des cons”.
    On va juste dire que c’est plus facile de mettre les gens dans des cases.
    Cela ne nous renvois pas a nos propres contradictions.
    Qu’on assumme plus ou moins.

  • Etienne

    Y’a un courant philosophique dont je connais un peu un ou deux représentants qui parlent de ‘multivers’ plutôt que ‘d’univers’ pour penser la pluralité, la complexité et les multiples interrelations entre les ‘êtres’ qui peuplent les mondes.

    Ça va à l’encontre de notre héritage culturel positiviste et rationaliste. Pour la majorité, les choses sont blanches ou noires, ceci ou cela, mais jamais un peu des deux plus encore d’autres chose.

    Principe du tiers exclus.

  • roro

    Si on mets les choses, les trucs et les gens dans des cases; c’est pour éviter qu’ils courent dans tous les sens en hurlant et en faisant des moulinet avec les bras.
    Et si on ferme les cases avec des couvercles; c’est pour éviter qu’ils copulent entre eux s’échappent pendant notre sommeil.

  • JeromeJ

    Mais non je ne juge pas T_T

    J’ai même du mal à me juger moi même :o

    Juger c’est juste une mauvaise habitude, ça peut se perdre (et se retrouver (j’ai testé !!))

    Après ça, certains disent “tous différents”, mais c’est vrai et pas vrai en même temps non plus (shroedinger cat), c’est ça qu’est beau :’) Bah ouais … tout le monde ne cherche pas à être heureux, l’amour, l’amitié, etc ?

    Je pense qu’à chacune de nos actions, même les mauvaises, il y a une raison.
    Et parfois, on se trompe. On le sait bien (ou pas) qu’être bête et méchant ne fait que créer des cercles vicieux (c’est un exemple, je généralise mais vous comprenez l’idée j’espère), pourtant ça nous arrive presque à tous (certains plus souvent qu’à d’autres).
    Si on voit clair, je pense qu’on cherche tous la même chose, mais on ne sait pas forcément comment y arriver.

    Peace. (Et non je n’ai rien consommé)

    Les cases se sont des problèmes d’identification qu’on a :p on croit à tort avoir besoin de s’identifier à un groupe (et donc se différencier des autres, eux ils se trompent, moi je suis meilleur, etc), tout ça c’est la faute des médias :p (ahah le bon bouc émissaire) et de l’effet de masse qu’il a engendré. Tout ça quoi.

    @Etienne: le manichéisme ?

  • Max

    j’ai réglé ce problème depuis bien longtemps à une seule formule:

    Je suis le meilleur et c’est tous des rats !

  • JeromeJ

    @Max: Bah théoriquement c’est vrai qu’on est tous/chacun au centre de l’Univers :o

    Vu que son expansion se fait depuis tout point :)

    (La physique à la rescousse de l’égo)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Utilisez <pre lang='python'>VOTRE CODE</pre> pour insérer un block de code coloré

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.