Anecdotes sexuelles à travers le monde

Franchement c’était mal parti. Je voulais écrire un article de cul ce matin, mais malgré un dépassement de nos 129 drafts (oui, ça continue à augmenter…), j’avais envie de rien.

J’ai demandé à Max si il avait fini son retour d’expérience sur l’épilation permanente des poils des couilles, mais il a laissé la machine en France sans avoir pu terminer ses séances. Du coup, c’est pas concluant. Un indice toute de même : ça fait mal.

Et puis je suis tombé sur ça :

Photo d'une manif "we want porn in iraq"

La cruauté de l'homme n'a-t-elle donc pas de limite ?

Et ça a fait tilt

Je péroquette, mais Max et moi on a pas mal voyagé. Et j’ai pu voir pas mal de manières différentes d’aborder la sexualité. Par exemple il est très difficile de baiser dans certains pays.

Que quelqu’un m’éclaire, impossible de coucher avec une indienne (je ne parle pas de prostitution, bien entendu). Je suis arrivé jusqu’à boire un verre. J’ai eu tous les signes d’intérêts possibles, mais impossible d’aller plus loin. Je dois être complètement à côté de la plaque sur le marché indien.

Il y a aussi bien évidement, le Japon. On vous avait déjà parlé de l’espèce de dichotomie qu’il y a entre une part de la population japonaise super inhibée (mon frère en revient, et j’ai des amis qui y ont vécu qui en témoignent) et la représentation pornographique qui peut en être faite.

Apparemment, il y a un pan de la population, appelé “herbivore”, qui est complètement asexuée. Pourtant les témoignages que j’en ai, c’est qu’il y aussi un monde de la nuit particulièrement décontracté sur le sujet.

Mais je ne parle pas ici d’expérience, puisque je n’y suis pas encore allé en personne.

Par contre, ce qui m’a bluffé, c’est l’Afrique

Par exemple, en Algérie, le sexe est super taboo. Du coup, quand j’entrais dans les cyber café, je voyais que des mecs sur des sites pornos.

Et uniquement sur ça :

Photo d'une jeune femme blonde utilisant une godmichet

Avec le voile, ça rend moins bien il faut avouer

Des blanches, blondes.

Rien d’autre. Pas l’actu. Pas de jeux flash. Même pas facebook.

Du cul, partout, sur tous les postes.

Au mali, j’ai donné un cours de Python avec un de mes exercices habituels : un téléchargeur d’image pornos. Je sais, je suis un super prof.

Cet exercice passe super bien en Europe, mais là, choc culturel, les mecs ont rougi. Si si, rougi. Un noir qui rougi, c’est trop choupinet.

On parle du même pays qui a pour coutume d’enfermer les jeunes mariés pendant une semaine dans leur chambre. Enfermer. Je le promet. Ils sont nourris par un membre de la famille, et ne sortent pas avant la fin de la lune de miel.

Mon collègue marié sur place m’a confié qu’il avait pris ses précautions avec wifi + DVD…

En Uganda, un soir à mon hôtel, je commande, tard, un coca. Apparemment, ça doit être un mot de passe pour “envoyez moi une pute svp”, parce que ma serveuse d’étage était habillée sexy, bien maquillée, et après avoir servi mon soda a attendu là, sans rien dire, en me regardant. Généralement le service de chambre fait mine de demander un pourboire et se casse le plus vite possible.

Devant mon air intrigué, elle me demande si je n’ai VRAIMENT pas besoin d’autre chose… En sortant de ma chambre, je croise un vieux accompagné de deux paires de jambes de 3 mètres 12, et je comprends le principe.

Chez nous, c’est pas mal aussi

Bon, l’Europe de l’Est, c’est hyper sexualisé dans les grandes villes, mais ça toute personne qui y va s’en rend compte. On vous a déjà aussi parlé des FKK en Allemagne.

Non, ce qui est étonnant, c’est de voir de ses propres yeux le bordel de la sexualité aux USA. Vous avez d’un côté le monde de la pub qui montre des éphèbes, et de l’autre la population réelle qui est remplie de gens en mauvaise santé, souvent gros, rarement beaux, et mal dans leur peau.

Vous avez des bars où les nanas se bourrent la gueule, et on peut venir les ramasser limite sans rien dire, comme en Angleterre après 23h. Et vous avez les meufs hyper prudes qui ne couchent pas avant le mariage. C’est vrai, ce n’est pas un sitecom, c’est la réalité de tous les jours.

Max a tendance à me dire que la France est un pays de frustrés sexuels, avec des meufs hyper-éxigentes par rapport à ce qu’elle ont à offrir et qui ont peur de tout, et des gars sans couilles qui ne respectent pas leurs envies et en deviennent des boulets avec une vie de merde.

Analyse agressive, mais j’ai du mal à le contredire certains jours. Et je pense que c’est une caricature qui peut s’appliquer à la plupart des pays occidentaux industrialisés. C’est triste.

Dans le domaine du cul, je n’ai pas encore croisé un pays où la société ait une approche globalement saine. C’est à dire des gens qui ne tombent pas systématiquement dans un excès. Après tout, attendre le mariage, pourquoi pas. Mettre une meuf à poil pour vendre une voiture, pourquoi pas. Regarder du porno hardcore dans un cyber, pourquoi pas. Mais quand on est dans une systématisation d’un comportement qui est en plus éloigné de la réalité, ça craint. Qu’on ne viennent pas me dire que ce sont des causes, ce sont des symptômes.

No related posts.

flattr this!

21 comments

  1. typo ?

    s/donné un donné/donné

  2. Personne n’a rien vu. PERSONNE !

  3. Héhé ! En forme le Sam, ce matin !
    J’avais bien aimé la “façon de voir” des femelles de l’île Maurice.
    Mais c’était il y a trééééés longtemps.
    Et quand on sait ce qu’était et ce qu’est devenue Madagascar.
    Pas trop d’illusions pour Maurice.

  4. hyper-éxigentes hyper exigeantes (non, personne n’a rien vu, PERSONNE) ;-)

    J’ai pas autant voyagé, mais je confirme quelques points…sans en faire le détail (néanmoins, p’tites pensées pour les jeunes femmes kosovares qui savent se mettre en valeur même si c’est pas physiquement des bombes…mais ATTENTION, là-bas, si tu touches : tu épouses ! lol)…
    …ton analyse n’est pas si agressive que ça, du moins à mes yeux (mais il parait que j’suis bon public) !
    ^_^

  5. La dichotomie entre les pays où la sexualité est tabou et où les mecs vont se gaver de porn au cybercafé, c’est absolument normal. Il y a 1 mec de renommée mondiale qui a fait des études reconnues sur le sujet, c’est Milton Diamond. On peut résumer la chose de manière capitaliste : moins y’a d’offre de sexualité sur le marché (porn, prostitution, moeurs libérées) et plus y’a de demande… et plus il y a de viols aussi. J’avais mentionné ses travaux sur un article de blog un peu touchy de plaidoyer pour la légalisation des dessins animés pour pédophiles. Mais on trouve d’autres confirmations de l’économie de la sexualité à travers les statistiques de recherches en ligne de pornographie, comme rapporté par TheYoungTurks dans cette vidéo.

    Sinon, à travers mes discussions et expériences, je confirme ce que dit Sam sur les attitudes différentes des femmes dans chaque pays. Ca vient en partie de la culture locale, souvent influencée par la religion. Ca vient aussi du développement des rapports hommes-femmes (oh la belle lapalissade!) et de l’égalité des sexes. En Thailande, c’est facile de coucher. Par contre, là où les françaises sont friandes de préliminaires, j’ai la sensation que les asiatiques sont embarassées par le cuni et la pipe et désirent plutôt du pistonnage en bonne et dûe forme. Mais j’avoue que mon échantillon n’est pas statistiquement représentatif de toute l’Asie. Et sinon, en tant que français, au-delà du seul charme d’être étranger on a aussi l’avantage d’être potentiellement plus respectueux de nos conquêtes que les gens issus de sociétés très patriarcales. Les asiatiques aiment bien les blancs pas seulement pour leur fric ou la taille de leurs organes mais aussi parce que les hommes asiatiques de leur société sont très autoritaires et peu respectueux de l’égalité des sexes.

  6. @Erik je me permets de te condtredire, ici en Thailande beaucoup de femmes adorent les préliminaires, d’ailleurs peut de mecs leur en font, à leurs grand regrets. Elles aiment aussi les godes ( prochain sujet de mon article…)

  7. @Max: Dans ce cas, je le note et voilà qui me donne envie de retourner sur place ! J’avais dit que mon échantillon n’était pas statistiquement représentatif et ça me fait plaisir que mes conclusions soient erronnées.

  8. [HS] Wauquiez reconnait fréquenter Youporn !http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/07/97001-20131207FILWWW00470-wauquiez-reconnait-frequenter-youporn.php

    J’espère qu’il y va avec weboob, en Python :-)

  9. foxmask

    Je me demande si les pays scandinaves ne sont pas plus nature. Une idée préconçue ?

  10. C’est l’idée que j’en avais, mais je reviens de Norvège et ça m’a pas frappé. Après, 5 jours, c’est court.

  11. Questions sur les cybercafés en Algérie :
    1) les kleenex sont fournis ?
    2) le son est coupé sur les PC ?
    3) quand une touriste vient consulter ses emails, les types regardent la météo sur le PC, ou font un gangbang ?

  12. La nudité étant tabou, personne ne fait quoi que ce soit d’autre que regarder et il n’y a pas de son. Mais personne ne fait semblant de faire autre chose.

  13. Pour du beurre

    Ce qui fait le plus chier les femmes occidentales dans le porno, c’est effectivement de passer pour de vraies salopes sur le reste de la planète.

  14. Oui j’ai une amie qui a eu de sacré déboires en Indes à cause de ça…

    Car il n’y a presque pas de porno indien.

  15. Petite nature

    fdesouche.com ‽

  16. “Par exemple, en Algérie, le sexe est super taboo.” c’est archi faux, ils ont peut être rugi par pudeur peut être mais s’pas vraiment taboo.
    J’imagine que même en France vous vous vantez pas de matté du porn non plus ?

  17. Ah oui et je ne sais pas pourquoi l’actrice porn la plus populaire en Algérie est Alexis Texas…

  18. @Derp: la dernière fois que je suis allé en Algérie, j’ai vu :

    - certaines femmes se baigner complètement voilées
    - aucune femme faire du top less
    - des mecs se presser en masse pour mater NOS meufs en bikinis
    - des mecs qui me posaient un tas de question sur le cul, toute la journée

    Après je peux interpréter ça comme du folklore si tu veux.

  19. Pour du beurre

    T’étais dans quel coin d’Algérie ?

  20. @Sam : Ce que tu dis prouve bien qu’il y’a des différences donc stéréotypé en disant que c’est tabou reviendrais à te contredire non ?
    Et puis “des mecs qui me posaient un tas de question sur le cul, toute la journée” j’aurais fais pareille si tu je te rencontre un jour IRL :-)

  21. Je vois ce que tu veux dire.

Flux RSS des commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <pre lang="" line="" escaped="" highlight="">

Jouer à mario en attendant que les autres répondent