10 lieux de baise pas glop 26


Remercions la télé pour le nombre de clichés de cul qu’elle a propagé, et notamment toutes ces parties de jambes en l’air torrides dans des endroits bien loin de votre king size bed. Des fois, vouloir se l’a jouer exotique n’a pas l’effet escompté.

Le Hammam

C’était en Espagne, on sortait d’un jacuzzi plein d’oranges (pourquoi il avait foutu des oranges dans le bain ?), et on a rejoint le hammam du Spa. Personne en vu, c’était trop tentant.

Sauf qu’après s’être ramolli dans de l’eau chaudes pleines de bulles, la levrette en rafale dans une salle à 10000 degré dans laquelle on respire de la vapeur d’eau c’est dur. Mon cœur à pas du tout aimé, et j’ai du m’arrêter.

Pour la pipe ça doit être pas mal ceci dit.

La baignoire

Autant la douche, si on a de quoi tenir le pommeau tout seul et un débit d’eau généreux, ça le fait (ma salle de bain est une douche italienne avec une vitre transparente qui donne sur un miroir…). Autant se serrer dans ces putains de baignoires françaises avec les bouts du robinets qui dépassent, c’est mort. Impossible de copuler là dedans.

La plage

Le mythe. Le truc le plus bidon par excellence. Supposons que l’on ne se soit pas baigné et donc pas recouvert de sel, les cheveux dégueulasses et un goût d’algue dans la bouche. Admettons qu’il n’y ai pas d’enfants de 6 ans et leurs parents psychorigides qui traînent (voir qu’on soit sur une plage naturiste). Subodorons que nous sommes à l’ombre, sans le soleil qui rouge la peau et sans cette crème de protection dégueulasse qui dégoûterait un teckel de lécher un téton plein de Nutella.

Ça fait beaucoup de conditions, mais soit.

Il reste le sable. Cette saloperie de sable. Qui se glisse partout, même quand on a une serviette qui reste de toute façon 23 seconds en place avant de rejoindre les crabes pendant que chaque grain de mica vous irrite les zones érogènes que vous avez tenté de frictionner. Et si vous avez le malteur d’en avoir qui se met sur la capote…

Dans le lit d’un pote pendant une soirée

Vous êtes bourré. Elle aussi. Tout le reste de la fête aussi. Alors personne ne va vous voir aller tranquillement dans la chambre à Nico pour un petit quicky. Cette fameuse chambre dans laquelle il y a tous les manteaux entassés de tous les invités.

Vous foutez tout par terre, et faites fît l’odeur de transpiration qui émane des draps que ce petit con d’étudiant en histoire de l’art n’a pas lavé depuis son mémoire sur l’icônification du consumérisme de 1981 à 1983. Vous ignorez aussi les poils torsadés qui traînent ici et là. Nico est bouclé, c’est peut être des cheveux.

Mais la porte ne ferme pas à clé. Et si ça excite peut être mademoiselle cette idée que quelqu’un peut arriver à tout moment, n’empêche que quand le quelqu’un entre dans la salle pour récupérer son briquet dans la poche de sa veste, elle arrête tout. Et ne reprend pas.

Pas assez bourrée, sans doute.

Dans les chiottes d’une boîte

C’est dégueu, ça pu, on peut s’appuyer sur rien. Je dois vous faire un dessin ? Il vaut mieux rien faire que faire ça, sérieux.

Le seul point fort c’est le côté “yes, je viens de rencontrer une nana, et je peux déjà ma l’envoyer tout de suite”. Allez aux putes, ça vous coûtera à peine plus que le prix de l’entrée et des consos.

Dans la voiture

Certes, c’est une nécessité logistique. Et oui, tout le monde l’a fait, et on le refera, parce que des fois il y a juste pas le choix, pas le temps ou la motiv. Mais il n’y a pas de position confortable sur ces sièges pourris. Et on finit toujours par appuyer par erreur sur le klaxon. Sauf quand on est à l’arrière où il manque toujours la place pour un membre : le cul, les jambes, la têtes. Deux maximum au choix.

Ou alors il faut une limo. Là, ok.

Dans la paille

Qu’on se le dise, la paille, ça gratte. Ça gratte pendant, et ça gratte après. On en a dans les cheveux, dans les vêtements, les chaussures… On en retrouve encore des petits bouts le soir, et avec un peu de chance des morceaux dans le lit le lendemain matin. Alors oui c’est confortable. Oui c’est pratique si la miss est pas allergique, mais bon, si on est amateur de blé, autant le faire dans un champ.

En la portant contre un mur

J’ai rien contre les murs. J’adore les murs. Y en a de très bien. On peut faire des tas de choses géniales avec une bonne surface verticale solide et rassurante.

Mais combien de mecs ont la force pour porter une nana pendant tout un coït à la force de ses petits bras ?

Généralement ça donne un truc comme ça:

Étape 1 : lui lancer un regard sauvage, la soulever et la plaquer contre le premier plan opposable qu’on trouve.

Étape 2 : se lancer dans une expédition exploratoire de tout le territoire, occuper les places fortes et adapter son rythme à la campagne.

Étape 3 : comprendre que la meuf n’a aucune intention de s’accrocher avec ses bras et que vos deltoïdes vont faire tout le boulot.

Étape finale : au bout de quelques minutes, ralentir, se rendre compte que ça va finir en flamby et trouver une excuse pour changer de position en gardant la face.

Facultatif : Réaliser que c’est un mur en crépi quand elle hurle que tu lui arrache le dos. Oui, c’est vécu, oui.

Sur ton ordinateur portable neuf

Qu’on avait pas vu sous la couette. Très surfait. Et très cher aussi.

Existe également en version tablette.

Dans une chambre avec un chat

Il regarde. Et il comprend. Et vous savez qu’il regarde et qu’il comprend. Et il sait que vous savez.

Vous pensez à autre chose, et là le chat saute sur le lit pour bien vous rappeler qu’il est là, comme quand vous travaillez sur votre laptop, sauf que là que ne pouvez pas lui donner un coup de latte car c’est pas VOTRE chat.

26 thoughts on “10 lieux de baise pas glop

  • jlypsy

    J’en ai vecu quelque une comme l’ordi oublié et le mur.. celui qui m’a fait le plus sourire c’est le chat, c’est tellement vrais ! il regarde, et plus tu le regarde, plus il te regarde c’est juste impossible de continuer !

  • YvesD

    Et le 11° ?

    Le vieil ascenseur parisien, celui dans sa gaine (oups) en fer forgé qui monte du rdc au dernier étage, celui qui fait plein de bruit avec ses portes coulissantes, celles qui font un potin d’enfer dès qu’elles se bougent.
    Faut entreprendre tard la nuit, attendre que les lumières des escaliers et de l’ascenseur s’éteignent, que le silence s’installe tranquillement, la peur de voir la lumière poindre, l’inquiétude d’entendre une porte qui s’ouvre, cette excitation là te met un sacré coup de fouet, tout s’accélère et …..
    Arghhhhhhhhhhhhhhhhhh
    Bonne soirée

  • H3

    Le cinoche. Ca a beau être un gros fantasme, c’est toujours compliqué niveau logistique, et si tu te fais gauler, bonjour la teu-hon… A faire dans un ciné ou tu es sur de ne jamais revenir donc…

  • sil

    En même temps, vaut mieux que ce soit le chat de la fille qui matte que son gamin. C’est aussi un plan bien pourri que de passer la nuit chez sa copine avec le gosse qui dort à coté.

  • Sam Post author

    @YvesD: moi j’adore l’ascenceur. Mon coloc, il a coincé celui de notre immeuble volontairement juste pour ça le con :-)

  • yauk

    Remarque peu constructive.

    “En l’a portant contre un mur” ce n’est pas terrible. On l’a pourtant tous portée, mais en la portant c’était pas mieux.

  • Alex

    Ah oui, je confirme pour le chat et la plage.

    Le pire avec mon chat c’est qu’il nous matait de dehors au travers de la fenêtre… Sale vicelarde de bestiole !!

    Pour la plage et surtout le f*ck*ng sable, c’était un soir d’été ou y avais personne : douloureux pendant et douloureux après pendant plusieurs jours (a cause des irritations).

    Pour la voiture, le mieux c’est sur la banquette arrière avec les sièges avants pliés et repoussés au maximum vers l’avant.

  • YvesD

    Et en la portant sur la porte de l’ascenseur ou de la censure…. @max: J’adore aussi l’ascenseur

    Même sur un quicky bien installé, à la plage c’est la loooose assurée, à cause du grain de sable

  • roro

    Et mais, vous ne connaissez pas les plages bretonnes, où le plus petit grain de sable fait 40 kg. Il suffit alors de trouver la bonne configuration granulaire.

  • Teocali

    pour le chat, le pire c’est pas quand il regarde, c’est quand il décide de jouer, soit avec tes fesses qui s’agitent sous le drap, soit avec ton mollet qui pend le long du canapé. .. vécu aussi…

  • roro

    Chez moi, il y a un wagon de chats sauvages.
    Ils viennent systématiquement baiser sous les fenêtres.
    Sont vraiment vicieux ces bestiaux.

  • Cochise

    Non le pire c’est dans un Formule1. Tu commence a bouger, tu t’appercoit que tout le lit bouge puis toute la pièce, puis tout le batiment….
    Non vraiment pas solide les Formule1…

  • Kais

    Pas pratique dans une voiture ? Oh!
    Faut essayer le Kangoo utilitaire!
    Une couverture étendue à l’arrière et place au plaisir!

Leave a comment

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.