10 astuces pour Sublime Text 2 45


J’ai essayé Komodo, (Py)Eclipse, Ullipad, Jedit, Gedit, Vi, Emacs, Notepad++, Scite, NetBean, Kate, PSPad, Leafpad, et bien d’autres. Aucun n’arrivent à la cheville de Sublime-Text 2, sorte de TextMate multiplateforme boosté aux steroïdes et léger comme une plume.

Voici 10 trucs qui vous inciterons à payer la licence de ce merveilleux joujou.

(les raccourcis clavier sont à adapter selon votre OS, vu que je suis sous nunux)

Ctrl + Shift + L

Selectionnez plusieures lignes, et entrez Ctrl + Shift + L. La selection multiple s’active, et vous vous retrouvez avec un curseur au début de chaque ligne, tous synchronisés ! Hyper pratique pour créer un tuple, reindenter une liste, etc

Split et Clone

Dans le menu View > Layout, on peut diviser l’écran en plusieurs parties et bouger des onglets de l’une à l’autre par glissé/déposé. Idéal pour travailler sur le HTML et le CSS en même parallèle.

Cette fonction est combinable avec File > New view into file qui ouvre un second onglet sur le même fichier. Du coup, vous pouvez éditer plusieurs parties du même fichier sans scroller dans tous les sens.

Ctrl + Shift + P

Et entrez n’importe quel item d’un des menus. La commande s’éxécute.

Par exemple entrer Ctrl + Shift + P puis taper swap fait apparaitre l’entrée du menu Edit > Convert Case > Swap case. Une manière très intuitive de retrouve une feature dont on a oublié la position dans un des sous-sous-sous menus.

Package Controle

Un plugin qui permet d’installer des centaines d’autres plugins en une commande, comme un gestionnaire de paquet.

Installation en 30 secondes.

Tous les autres plugins présentés ici sont intallables avec celui-ci.

Sublime Linter

Plugin qui surligne les erreurs dans le code Python, comme les imports inutilisés ou les variables non déclarées. Fait économiser pas mal de cycles de save/run.

Edit History

Un fichier de 500 lignes. Vous éditez les ligne 153. Vous allez à la ligne 266. Vous voulez retourner à la dernière zone d’édition ? Au lieu de scroller ou de mettre un bookmark, installez ce plugin, il permet de naviguer dans l’historique des éditions comme avec un navigateur Web.

Aller à la ligne

En parlant de ligne, Ctrl + P + : (deux points) permet d’aller à la ligne où on veut sans bouger les mains du clavier.

Barre de status

La barre de status est cliquable en bas à droite. On peut rapidement changer l’indentation et le type de fichier, et même convertir les tabs en espaces et inversement

F7

F7 lance le builder par défaut pour l’extension de fichier en court. Pour un fichier python, ça lance python votre_script.py et affiche le résultat. On peut créer ses propres builders et les ramapper sur F7 dans Tools > Build System.

Ne sauvegardez pas votre fichier

Et fermez Sublime-Text. Rouvrez-le: votre travail n’est pas perdu. Sublime-Text sauvegarde automatiquement vos modifications, sans pour autant alterer le fichier en cours d’édition si vous n’avez pas sauvegardé. Il garde même l’historique d’édition pour permettre Ctrl + Z.

?

Mais comment l’unique dev de sublime text fait-il pour rendre son éditeur si rapide tout en incluant cette orgie de features ?

En tout cas le mecs à tout compris: un produit de qualité, une période d’essai illimitée et sans bridage. Et j’ai payé. Et je l’ai montré à tous mes collègues. Et 3 ont payé. Chapeau

45 thoughts on “10 astuces pour Sublime Text 2

  • SaruManiac

    Je cherchais une alternative convenable à Notepad++, je crois que je vais me pencher dessus. Merci pour le partage ! ;)

  • Darky


    Insertion synchronisée sur plusieurs lignes ? Vim le fait : sélection en bloc (Contrôle + V), Maj+I, et vous avez une insertion synchronisée en début de ligne.

    Vim permet de couper l’écran, et d’ouvrir le même fichier dans plusieurs onglets.

    Vim n’a pas de menu dans lesquels on se perd.

    Il existe une extension pyflakes pour souligner les erreurs/variables inutilisées en python. (« pyflakes.vim » sur google) Il y a une extension vim aussi qui utilise llvm pour faire de la completion c/c++. Il existe même des outils de completion python.

    :help jumplist

    Taper :numéro-de-ligne, ou numéro-de-ligne puis majuscule G dans vim va directement au numéro de ligne.

    Il existes plein de commande permettant de tout faire (:retab pour convertir les tabulation en espace, etc…)

    :make permet de lancer le makefile, et d’ouvrir le fichier à la ligne où il y a une erreur.

    Pas la peine de sauvegarder votre fichier, vim créer un fichier de sauvegarde en cas de coupure de courrant. Et avec le undodir, il permet d’ouvrir un fichier modifié il y a longtemps, et de pouvoir faire « undo » (annuler) dedans.

    Vim ? Le meilleur éditeur, gratuit, opensource, extensible. Dens gens vous parlerons surement d’emacs, j’ai cru comprendre que c’était pas trop mal aussi ; mais je connais pas plus. En tout cas si on vous parle d’un autre éditeur que vim ou emacs ? Bein c’est de la merde.

  • Sam Post author

    Temps de formation pour être productif sous sublime text 2: 5 minutes. Temps de formation pour être productif sous VI: 5 semaines.

    Installation d’un plugin sous sublime la première fois: 2 minutes. Pour VI: 2h.

    Temps pour devenir un pro sublime text avec tous les raccourcis claviers et les fonctions avancées: 2 semaines. VI: 2 ans.

    Scriptabilité pour sublime: Python. VI ? Langage de macro tout pourri.

    Vim permet de couper l’écran: citez la combinaison de touche de tête ?

    Vim n’a pas de menu dans lesquels on se perd: LOL.

    :retab pour convertir les tabulation en espace: qu’il faut connaitre par coeur au lieu de cliquer dans un menu.

    Pas la peine de sauvegarder votre fichier, vim créer un fichier de sauvegarde en cas de coupure de courrant: et quand on ouvre le fichier deux fois, il fait bien chier en signalant qu’il y a un buffer.

    VI, le meilleur éditeur pour les adeptes du syndromes de stockolme, du trollage sur les blogs, et du flameware qui a déjà été lancé 100 fois.

  • Max

    l’essayer c l’adopter, j’ai jeter Eclipse et notepad++ pour lui

  • Max

    j’utilise vim sur tous les serveurs de prods pour l’edit de fichier simple, c pas mal mais franchement je prefere sublime pour dev, vim restant un peu trop austere a mon gout, ceci dit j’ai un pote autiste super balaise en dev qui ne bosse que sous vim aussi (sur le serveur de prod direct mais ca c’est une aute histoire ^^), les gouts et les couleurs..

  • Darky

    Installation d’un plugin sous sublime la première fois: 2 minutes. Pour VI: 2h.

    C’est un investissement que l’on paye qu’une fois comme les 50 € de licence pour sublime text. La seule différence, c’est qu’on ne re-paye pas à chaque mise à jour.

    Vim permet de couper l’écran: citez la combinaison de touche de tête ?

    Je l’ai pas cité parceque ça semblait évident. « :vsp » pour couper en vertical et « :sp » pour couper en horizontal. « CTRL+W suivi d’une touche de déplacement » pour aller dans la bonne division de l’écran. « :help split » pour plus d’information.

    J’ai juste l’impression que sublime text est une mode de macqueux qui fait ce que vim/emacs faisaient il y a 5 ans. (Je dis vim et emacs parcequ’à chaque fois que je discute avec un utilisateur d’emacs il me dis « j’arrive à faire ça », et je lui répond « moi aussi. Mais moi en plus j’arrive à faire ci », et il me rétorque « moi aussi. »)

  • Sam Post author

    C’est un problème en effet. En attendant, on peut installer les packages à la main en les téléchargeant et en les dezippant dans le dossier sublime/packages, mais c’est chiant à faire.

  • Atg

    Il y a tout de même un truc où emacs a l’avantage. Le mode calc.

    On en entend rarement parler de ce mode. Pourtant, faire des maths avec un éditeur sans devoir lancer Bc, R ou des usines à gaz genre Matlab, Maple ou Mathematica.

    Enfin, il nous reste python pour faire des maths !

  • Sam Post author

    Mais combien de % de la population de programmeurs a besoin de cette fonctionnalité ? Probablement moins d’un pourcent. Combien de personne ont besoin de quelque chose de facile à apprendre à utiliser ? Probablement 95%. La facilité d’usage l’emporte le plus souvent sur la puissance dans le choix d’une techno. PHP en est l’exemple flagrant.

  • Atg

    Tu parles pour le mode calc d’emacs ou sci-python ?

    Effectivement, je ne pense pas que beaucoup de programmeurs aient besoin des modules maths. En revanche, quand ils sont en prépa avant d’intégrer leur école d’ingénieurs, là oui tout de même.

    C’est la notion de simplicité qui me surprend en fait.

    Emacs ou Vim sont enfantins comparés à la complexité des langages informatiques. Je ne dis pas qu’ils sont d’un accès aisé pour quelqu’un qui tape une note de service ou sa liste de courses. Mais pour un informaticien, ils le sont.

    De la même manière qu’un étudiant de physique ou d’école vétérinaire te dirait que n’importe quel logiciel est une détente par rapport à ce qu’il doit traiter dans son domaine.

    Je les trouve donc “simples” car universels, totalement libres (pas de coup fourré à craindre), puissants au point qu’il est quasi impossible de les détrôner, tenant sur une simple clé bootable avec un linux, un bsd ou à peu près n’importe quel os. Et Vim comme python, sur smartphone, tablette (imparfaits il est vrai) et Emacs Org-mode sur ces mêmes ustensiles.

    Je n’ai jamais eu le temps de m’intéresser à PHP. Mais à coup sûr, j’aurais déjà eu le temps de relire 3 fois le manuel de Vim avant d’avoir compris les trois premiers chapitres d’un bouquin sur Php. Vim serait le cadet de mes soucis.

    En revanche, sur la “simplicité” de Php, je n’y connais rien donc, mais il y a l’air d’avoir débat. D’aucuns prétendent que la simplicité apparente se paie très cher à l’arrivée. Je n’en sais rien, mais j’ai connu des trucs qui commencent simples et qui finissent en cauchemar.

    Parmi les horreurs informatiques qui m’ont fait sombrer dans le tabagisme et l’alcoolisme, la manipulation du VBA sur Access, Excel et autres merdes me reste en mémoire. Pour avoir l’air “simple et convivial”, ah ça ils en avaient l’air ces salauds. Au début.

    Dans le genre film d’horreur, la manipulation des données Outlook ou Mail, si on a réellement besoin de travailler dessus, est digne d’une tragédie antique. Je préfère maintenant Calcurse !

  • Red

    C’est aujourd’hui que je commence à développer avec cet éditeur, et c’est vachement mieux que notepad++.

    Merci !

  • Atg

    C’est curieux. Sur mon Safari, au fur et à mesure que le fil se développe, le texte apparaît de plus en plus vertical. Ca va finir façon asiatique.

  • Sam Post author

    Ouai c’est null ce truc qui thread les comments. Faudra qu’on le vire.

    En fait, je ne trouve pas que que vim/emacs soit compliqué, je trouve qu’il n’est pas simple comparé à d’autres.

    Pour faire court, à chaque fois que je repose les doigts sur vim (ce que je viens de faire il y a 5 minutes, comme tous les jours où j’accèdes mes serveurs), il faut que je me replonge dans sa manière de fonctionner.

    Je dois donc un instant, penser à mon outil plutôt qu’à mon travail.

    Je comprends parfaitement qu’on aime ces éditeurs. Je choisis juste mon rapport effort/retour sur investissement.

    Mais je n’aurais jamais du parlé de VIM/emacs. Je sais pas essence que c’est le plus gros piege à troll après un elf en brochette.

  • GoustiFruit

    Tu diras encore merci à sebsauvage, c’est grâce à lui que je suis arrivé ici aujourd’hui ! :-D

    J’ai découvert Sublime Text 2 récemment, j’utilise encore Notepad++ à l’occasion (bien que, là j’essaye de me souvenir pourquoi mais je en trouve plus la raison !)… Un raccourci que j’aime beaucoup, parce qu’il m’arrive d’éditer certains fichiers Delphi/Pascal avec Sublime Text 2, c’est Ctrl+R qui permet d’arriver directement sur la fonction/procédure qui m’intéresse.

  • Sam Post author

    @GoustiFruit: on a un autel avec un oeil vert en emeraude spécialement pour les offfrandes à Seb.

  • H3

    Edit History just rocked my world… Surtout quand on se retrouve à éditer un fichier CSS de 500 lignes à 1h du mat’…

  • Sam Post author

    Moi ça me change la vie. Tellement moins de charge cognitive…

  • Gilles

    ST2 est excellent. Mon unique reproche est l’absence de support pour scp/sftp (ou alors l’accès est bien planqué) qui est bien commode pour faire joujou avec les fichiers sur des serveurs distants “comme à la maison”. Comme j’ai horreur de VIM (pas de troll s’il vous plait, c’est mon gout perso), je retourne à TextWrangler / BBEdit qui sont excellent dans ce domaine.

  • foo

    J’aurais plutôt dit “faire un share SSHFS” au lieu d’un plugin ftp. Testé sur un dédié aux USA, même avec la latence, l’éditeur semble aller encore plus vite qu’en local ;)

    Mais bon, pas recommender de développer sur un dédié. Git et les outils de deployment sont vos amis :D

  • Daniel

    En réponse aux “vim c’est mieux, à part vim et emacs tout est pourri”, le mieux serait quand même d’essayer un peu. Evidemment on peut tout faire avec vim, comme on peut tout faire avec emacs, mais on peut aussi tout faire avec ST2 après c’est juste une question de goût et d’habitude. J’ai longtemps utilisé emacs et j’ai aussi pas mal utilisé vim, mais en ce moment j’essaye un peu ST2 et je trouve cet éditeur excellent, avec une interface beaucoup plus belle et agréable (notamment pour l’autocomplete ou encore les onglets) que vim ou emacs. Qu’on préfère vim, je veux bien, mais qu’on crache sur autre chose parce-que c’est pas ce qu’on aime, je trouve ça stupide.

  • Fabien

    Pour ceux qui aiment VIM et Sublime Text 2, il est possible d’activer Vintage afin d’avoir les commandes VIM sous ST2 : http://www.sublimetext.com/docs/2/vintage.html

    Cette combinaison fait de ST2 mon editeur de texte préféré sous Windows (mais sous Linux, VIM garde sa place et non je ne suis pas atteint du syndrome de Stockholm :p )

  • Anucunnilinguiste

    Bein moi j’utilise Spyder et je préfère ;), car les outils pour les hommes sont directement intégrés ;)

  • Sam Post author

    Tiens je connaissais pas spyder. C’est pas mal pour les scientifique car ça intègre leurs outils (et vu qu’ils sont chiant à installer).

  • Lujeni

    Petit sondage :

    Quel thème utilisez-vous pour dev en python sous ST2 ? Kwrite pour ma part mais je n’en suis pas complètement satisfait.

  • Clément

    J’aime beaucoup le fait qu’il ne demande pas de sauvegarder quand on quitte, TOUS les logiciels devraient faire ça, par contre quand je relance, contrairement à ce qui est dit, l’historique (Ctrl-Z…) ne marche pas, il faut activer une option ?

  • Malta

    J’ai bosser sous emacs toute l’année et j’ai eu envie (et pas le choix des fois) d’utiliser vim. Et bien après emacs sa fait tout drôle (j’ai cru mourir, jamais VI, jamais !). Pas de pav num et la moindre erreur pourris le code T.T mais la cela fait quelque mois que je suis passé sur ST et c’est vraiment le pied. Tout es inclus (je suis que j’essaie de prêcher des convaincus) vraiment idéale pour travailler.

    Et Clèment Ctrl+z –> undo

  • 13Atg

    C’est un logiciel propriétaire et on sait comment ça finit… Et ce n’est pas une application tueuse. Donc Vim !

  • Sam Post author

    Qui marche que sur mac, est codé en JS et envoit des stats via google analytics. Mais n’a pas le 10eme des features de VI, Sublime ou même Komodo. Et encore moins les plugins ou la communauté.

    Mais bon, c’est github, ils ont fait tellement de trucs bien qu’on peut leur laisser leur chance.

  • Luc Ravary

    Est-ce qu’ils ont finalement décidé de mettre une interface en français ?

  • Al

    Euh, sans vouloir relancer la flamewar et juste pour être précis, on peut écrire des plugin Vim avec Python voire d’autres langages, suffit que le binaire ait été compilé avec le support du langage. Après, utilisez ST si ça vous branche, perso j’aime bien Vim, mais je comprends parfaitement qu’il faut l’envie pour l’apprécier (et puis j’ai un passif où Vim m’a apporté la salvation, depuis je le prie tous les matins et je sacrifie une vierge à son nom. Bon, j’ai pas souvent de vierges sous la main, donc je me contente en général d’une salade. Me demandez pas pourquoi une salade. Les tartines étaient trop mainstream.).

  • Sam Post author

    Je crois que tu n’as pas bien lu le sujet de l’article. Un indice : le titre est “10 astuces pour Sublime Text 2″ pas “quel est votre putain d’éditeur favoris et s’il vous plait parlez moi encore de VI et d’emacs les 20 dernières années de troll m’ont pas suffit”

  • FYI

    Vous êtes débiles ou quoi ?

    Sublime Text est une extension GUI de VIM.

    Inutile de comparer les deux, c’est la même chose. Sauf que Sublime Text il gère le curseur de la souris

    Dans tous les cas, celui qui dit “En tout cas si on vous parle d’un autre éditeur que vim ou emacs ? Bein c’est de la merde.” ne sera jamais un bon informaticien. Ce sont les utilisateurs qui ne se limitent qu’à ce qu’ils connaissent.

  • Sam Post author

    J’ai du mal à savoir si c’est une blague, un troll un une ânerie parfaitement honête.

  • Loutox

    Salut,

    c’est vrai que sublime texte a l’air cool.

    simplement quand j’ai voulu y ajouter Sublime Linter et quand j’ai vu le tapin que c’était, je me suis dit que cet éditeur était un peu trop chiant à configurer.

  • Sam Post author

    Laisse tomber sublime linter. Pour Python, tu installes juste anaconda avec package control (ça prendre 20 secondes), et ça t’autoconfigure tout.

  • Champoo

    Quand j’ecris sur SUBLIME TEXT ca parrait plus en couleur et ça complète pas les phrases automatiquement ça a déréglé vous pouvez m’aidez stp

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <pre> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Des questions Python sans rapport avec l'article ? Posez-les sur IndexError.